Détention d'arme sans autorisation: le dossier de Dof Ndèye se corse

Le rappeur Dof Ndèye repassera devant le juge le 23 juillet mais semble loin de s'être tiré d'affaire.

Dof Ndeye

Le rappeur Alassane Diallo alias Dof Ndèye a été jugé, hier, en flagrants délits pour menace de violences et voies de fait. Mais le procès a été finalement renvoyé au 23 juillet pour comparution de la partie civile. Mais il ne s’est pas encore tiré d’affaire, car le chef d’accusation de détention d’arme sans autorisation vient corser son dossier.

Le rappeur Dof Ndèye est dans de sales draps, déféré au parquet puis placé sous mandat de dépôt pour menaces de mort sur sa famille, il était très remonté contre son jeune frère qu’il avait accusé d’avoir volé son argent. Il a menacé ce dernier de représailles avant de brûler ses habits. Craignant que le pire ne se produise, les voisins, qui ont pris au sérieux les menaces de mort du rappeur, ont saisi les policiers de Grand-Yoff. Ces derniers sont venus cueillir l’artiste avant de le placer en garde à vue avant de le déférer au parquet pour menaces de mort.

REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ PULSE!

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn