Différend avec la gendarmerie : Guy Marius Sagna face au juge ce lundi

Appelé pour la première fois devant la Cour d'appel de Dakar le 15 février 2024 avant d'être renvoyé, le dossier de Guy Marius Sagna sera à nouveau évoqué aujourd'hui, lundi 13 mai 2024, devant la même juridiction, apprend le journal "Les Échos."

Guy Marius Sagna, lors de son arrestation le 29 novembre 2019

Pour rappel, le 14 octobre 2021, le député alors accusé d'avoir jeté le discrédit sur la gendarmerie nationale, avait été condamné, à 3 mois de prison assortis du sursis par le tribunal des flagrants délits de Dakar.

Guy Marius Sagna avait interjeté appel, mais le procureur de la République avait décidé de poursuivre le député pour diffusion de fausses nouvelles car, l’administrateur du FRAPP « a porté de fausses informations en accusant la gendarmerie d’être à la solde de l’ancien président de la République, Macky Sall, dans un post sur Facebook ».

« C'était une cinquantaine de nervis qui agissent pour le compte du président de la République qui m'ont attaqué », avait-il écrit à la suite d'un voyage à Parkour, dans le département de Vélingara, avec ses pairs activistes pour dénoncer la grave spoliation foncière dont sont victimes les populations de cette localité.»

Guy Marius Sagna avait aussi porté des accusations contre le général Moussa Fall, qui dirigeait la gendarmerie. Il soutenait, selon Les Échos, « que c'est ce dernier qui aurait bloqué la plainte qu'il avait déposée lorsqu’il a été agressé à Nianing. Sachez que notre plainte dort dans les tiroirs depuis 5 mois alors que tous mes camarades étaient blessés lors de l’attaque à Nianing. Certains d’entre nous ont eu des Interruptions temporaires de travail (Itt) », avait indiqué l’activiste d’alors...

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT