Education nationale : la tutelle demande la reprise des enseignements !

Dans un communiqué le ministère de l’Education nationale a informé la communauté éducative du devoir de continuer les enseignements apprentissages dans les écoles malgré la situation de tensions notées ces derniers jours.

cours de classe

En effet, « conformément au calendrier scolaire, les cours doivent se poursuivre dans toutes les structures d’enseignement, sur l’ensemble du territoire national ». Dans ce cadre, la tutelle assure avoir pris « en rapport avec les autorités administratives et territoriales, pour assurer la sécurité des élèves et du personnel. Afin d’assurer une bonne gestion de la fin de l’année scolaire, les parents, les enseignants, les élèves ainsi que tous les acteurs sont invités à œuvrer ensemble pour préserver l’espace scolaire et garantir le droit à l’éducation ».

Le ministère de la Formation professionnel, de l’Apprentissage et de l’Insertion, quant à lui, a décidé de repousser la date de certains examens. « Pour une organisation correcte et simultanée des examens sur toute l’étendue du territoire national, le démarrage des épreuves du Brevet d’études professionnelles (BEP), initialement prévu le mardi 6 juin, est reporté au jeudi 15 juin », fait-on savoir dans une lettre circulaire.

Pour rappel, cette situation fait suite à la tension politique qui sévit au Sénégal depuis la condamnation de Ousmane Sonko. En effet, Ousmane Sonko, candidat déclaré à la présidentielle 2024, est menacé d’inéligibilité dans des affaires judiciaires qu’il dénonce comme un complot de l’Etat. Il comptait faire de sa marche de retour vers Dakar une démonstration de force. Au-delà des heurts, réguliers quand les supporteurs de l’opposant se mobilisent, le convoi a d’ailleurs drainé des foules de jeunes supporteurs enthousiastes.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT