Enlèvement de bébé Aïda : Rebondissement de l'affaire

La ravisseuse avait servi une fausse version après son arrestation par la police. L'approfondissement de l'enquête a révélé son identification réelle et des photos d'enfants dans son compte Snapchat.

Enlèvement-de-bébé-Aïda,-l'enquête-révèle-le-vrai-visage-de-la-ravisseuse

Après son arrestation suite à l'enlèvement et la séquestration de la fille, le nom que la présumée ravisseuse avait servi aux enquêteurs était Sira Dramé. Toujours dans la dénégation , la femme avait déclaré être de nationalité gambienne, ce qui ne correspond pas avec la réalité. D'après les informations délivrées par la direction de l'automatisation du fichier (DAF) elle s'appelle Sira Diallo.

Les enquêteurs ont découvert qu'elle est de nationalité Sénégalaise. Interpellée sur les incohérences dans ses déclarations sur son identité, Sira Diallo reconnait avoir menti sans donner d'autres justificatifs. Les limiers du commissariat de Pikine ont poussé les investigations qui ont révélé plusieurs surprises.

Sur le téléphone de la présumée ravisseuse, les policiers ont découvert plusieurs photos d'enfants. Interrogée sur l'origine de ses photos, la dame déclare juste être "fascinée" par les enfants.

Au début de son interrogatoire, la dame avait déclaré que son mari vivait à l'étranger. À travers toujours son compte Snapchat, les enquêteurs ont découvert que l'époux était au courant de la présence de la fille dans l'appartement où vit la femme. Questionnée encore sur cette découverte, la dame déclare avoir menti à son époux en lui disant que l'enfant lui a été confié. Sira Diallo sera présenté au procureur près le tribunal d'instance de Pikine-Guediawaye ce jeudi pour séquestration de mineur.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT