Du nouveau dans l’affaire du faux médecin, Amadou Samba, arrêté au mois de mars 2020 et placé sous mandat de dépôt pour exercice illégal de médecine, usurpation de titre, mise en danger de la vie d’autrui, faux et usage de faux dans un document administratif. Selon l’Obs, son dossier a été transmis au parquet pour réquisitoire introductif.

Le faux médecin qui avait même fait des prélèvements sur des patients prétextant des tests de coronavirus, attend maintenant que son dossier avance pour savoir où donner de la tête. Au tout début de la crise sanitaire au Sénégal, Amadou Samba avait été engagé par plusieurs sociétés au Sénégal pour des tests du coronavirus sur leurs employés. Le faux médecin qui se présentait également comme cadre de l’APR, avait falsifié l’entête de l’Institut Pasteur et déclarait systématiquement négatifs des cas suspects soumis à son observation.