Gaza : Israël rejette la proposition de cessez-le-feu du Hamas

Les efforts diplomatiques déployés par les États-Unis pour obtenir un cessez-le-feu à Gaza ont obtenu un refus catégorique de la part d'Israël, ce mercredi 7 février 2024.

Israeli Prime Minister Benjamin Netanyahu.AP Photo/Evan Vucci, File

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu a rejeté les conditions proposées par le Hamas, affirmant au contraire que son pays se rapprochait de la "victoire absolue".

"Nous sommes sur le chemin de la victoire absolue. Ce n'est pas une question d'années ou de dizaines d'années, c'est une question de mois. Tsahal avance de manière systématique pour atteindre tous les objectifs que nous avons fixés :c'est-à-dire l'élimination du Hamas, la libération de tous les otages et la promesse que Gaza ne sera plus une menace pour Israël", a-t-il proclamé.

Malgré ces déclarations, le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken voulait croire mercredi qu'un accord de cessez-le-feu et de libération des otages entre Israël et le Hamas était toujours possible. "Ce que je peux vous dire à propos de ces discussions, c'est que même si la réponse du Hamas comporte des conditions claires, nous pensons qu'elle crée un espace pour parvenir à un accord, et nous y travaillerons sans relâche jusqu'à ce que nous y parvenions".

Antony Blinken espérait qu'Israël serait prêt à travailler sur les propositions du Hamas qui comprenaient une pause de 45 jours dans les combats, le retour échelonné des otages restants, la livraison de nourriture, d'autres formes d'aide à Gaza et un retrait de l’armée israélienne, mais Benyamin Netanyahu a exclu tout accord qui laisserait au Hamas le contrôle total ou partiel de la bande de Gaza.

Alors qu'Antony Blinken a déclaré que le bilan quotidien des opérations militaires contre les civils innocents à Gaza "reste trop élevé", ce mercredi 7 février, le premier ministre israélien a ordonné à l’armée de préparer une offensive sur Rafah, la ville la plus au sud de la bande de Gaza et qui accueille désormais la majorité de la population de ce territoire. Selon Netanyahu Israël est la "seule puissance" capable de garantir la sécurité à long terme.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Libération de Sonko et Diomaye Faye : la bonne nouvelle annoncée par Macky Sall

Libération de Sonko et Diomaye Faye : la bonne nouvelle annoncée par Macky Sall

Le coup de gueule de Macky contre la presse internationale

Le coup de gueule de Macky contre la presse internationale

Macky Sall : « La liberté provisoire de Diomaye dépend de ses avocats »

Macky Sall : « La liberté provisoire de Diomaye dépend de ses avocats »

Libération de Sonko et de Bassirou : le président Macky Sall veut un climat d'apaisement

Libération de Sonko et de Bassirou : le président Macky Sall veut un climat d'apaisement

Macky Sall : 'je quitterai le pouvoir le 2 avril 2024'

Macky Sall : 'je quitterai le pouvoir le 2 avril 2024'

USA : en Alabama, les enbryons in vitro considérés comme des enfants à naître

USA : en Alabama, les enbryons in vitro considérés comme des enfants à naître

Suivez en direct l'entretien de la presse avec le Président Macky Sall

Suivez en direct l'entretien de la presse avec le Président Macky Sall

Diodio Glow Skin: la femme d'affaires livre les clés de sa réussite

Diodio Glow Skin: la femme d'affaires livre les clés de sa réussite

La journaliste Absa Hane porte plainte contre la police nationale

La journaliste Absa Hane porte plainte contre la police nationale

ADVERTISEMENT