Les morts de migrants sont ‘une plaie dans notre humanité’ pour le Pape

Dimanche, le Pape François a appelé à plus d'actions face aux décès de migrants en Méditerranée.

Le Pape François. Vatican Media via Vatican Pool/Getty Images

Lors de la prière hebdomadaire de l'Angélus, le Pape François, 86 ans, a exprimé sa profonde préoccupation face aux décès de migrants en Méditerranée, les qualifiant de « plaie dans notre humanité ». Les mots du pontife font écho aux récents événements tragiques, notamment la disparition de 41 personnes cette semaine.

La semaine dernière, quatre rescapés secourus en mer ont témoigné de leur expérience déchirante après avoir débarqué sur l'île italienne de Lampedusa. Le Saint-Père a offert ses prières pour ces âmes perdues et a rappelé l'importance d'accorder une attention accrue à ceux qui risquent leur vie en quête d'une existence meilleure loin de chez eux.

« J'offre mes encouragements aux hommes politiques et aux diplomates qui cherchent à la guérir, dans un esprit de solidarité et de fraternité », a-t-il déclaré.

La semaine dernière, il a souligné les dangers de l'indifférence face aux tragédies humaines qui se déroulent en mer, avertissant que devenir « indifférent » aux décès doit être évité.

Les récents naufrages en Méditerranée ont ravivé les inquiétudes concernant la sécurité et la dignité des migrants. Plus de 1 800 individus ont perdu la vie en tentant de traverser la Méditerranée centrale, une route migratoire notoirement meurtrière s'étendant entre l'Afrique du Nord et l'Italie. Ces chiffres alarmants soulignent l'urgence d'une action collective pour empêcher davantage de pertes humaines et pour traiter avec humanité ceux qui cherchent refuge et espoir.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT