L'Union africaine "suspend" le Gabon avec effet immédiat

L'Union africaine a annoncé jeudi la suspension avec effet immédiat du Gabon, où des militaires ont renversé mercredi le président Ali Bongo Ondimba.

Moussa Faki Mahamat

L'organisation continentale "condamne fermement la prise de pouvoir par les militaires en République du Gabon", a annoncé l'UA dans un communiqué publié sur X (ex-Twitter).

Le Conseil de Paix et de Sécurité de l'organisation "décide de suspendre immédiatement la participation du Gabon de toutes les activités de l'UA, de ses organes et institutions", poursuit le communiqué. La réunion était présidée par le commissaire aux Affaires politiques de l'Union africaine, le Nigérian Bankole Adeoye, et l'actuel titulaire de la présidence tournante du conseil, le Burundais Willy Nyamitwe.

Mercredi, le président de la commission de l'Union africaine, Moussa Faki Mahamat, avait condamné "fermement" ce qu'il a décrit comme "la tentative de coup d'Etat" au Gabon", pays d'Afrique centrale riche en pétrole qui était dirigé depuis plus de 55 ans par la famille Bongo.

Des militaires putschistes ont annoncé mercredi avoir mis "fin au régime en place" au Gabon et avoir placé en résidence surveillée le président Ali Bongo Ondimba, au pouvoir depuis 14 ans, juste après l'annonce officielle de sa victoire à la présidentielle organisée samedi. Moussa Faki Mahamat a aussi appelé l'armée et les forces de sécurité gabonaises "à garantir l'intégrité physique" d'Ali Bongo Ondimba.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Libération de Sonko et Diomaye Faye : la bonne nouvelle annoncée par Macky Sall

Libération de Sonko et Diomaye Faye : la bonne nouvelle annoncée par Macky Sall

Le coup de gueule de Macky contre la presse internationale

Le coup de gueule de Macky contre la presse internationale

Macky Sall : « La liberté provisoire de Diomaye dépend de ses avocats »

Macky Sall : « La liberté provisoire de Diomaye dépend de ses avocats »

Libération de Sonko et de Bassirou : le président Macky Sall veut un climat d'apaisement

Libération de Sonko et de Bassirou : le président Macky Sall veut un climat d'apaisement

Macky Sall : 'je quitterai le pouvoir le 2 avril 2024'

Macky Sall : 'je quitterai le pouvoir le 2 avril 2024'

USA : en Alabama, les enbryons in vitro considérés comme des enfants à naître

USA : en Alabama, les enbryons in vitro considérés comme des enfants à naître

Suivez en direct l'entretien de la presse avec le Président Macky Sall

Suivez en direct l'entretien de la presse avec le Président Macky Sall

Diodio Glow Skin: la femme d'affaires livre les clés de sa réussite

Diodio Glow Skin: la femme d'affaires livre les clés de sa réussite

La journaliste Absa Hane porte plainte contre la police nationale

La journaliste Absa Hane porte plainte contre la police nationale

ADVERTISEMENT