Niger : la CEDEAO se réunit à Accra pour un éventuel plan d'action militaire

Après avoir été reportée le 12 août , la réunion des chefs d’état-major des armées des pays de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao) se tient finalement ce jeudi 17 août à Accra, au Ghana.

Putsch à Conakry : La CEDEAO en conclave

Ils sont réunis pour deux jours et devront finaliser le plan d’une éventuelle intervention militaire pour rétablir l’ordre constitutionnel au Niger. Mais cette option présente plusieurs fragilités. La conférence va se tenir au camp Burma à Accra, siège du ministère de la Défense et des forces armées ghanéennes. En plus des chefs d’état-major, le Commissaire aux affaires politiques, à la paix et à la sécurité de la Cédéao, le Ghanéen Abdel Fatau Moussa, va y prendre part.

Il était présent à la réunion qui a dessiné les contours de la force d’attente, début août à Abuja. Selon nos informations, la réunion sera essentiellement consacrée à la finalisation du plan d’intervention militaire au Niger, révèle Jean-Luc Aplogan depuis Cotonou.

Au sujet du regroupement et du déploiement des unités, les effectifs des pays contributeurs comme le Sénégal, le Bénin, la Côte d'Ivoire et le Nigeria sont maintenant connus avec précision. Il reste à organiser leur déplacement vers les zones où elles seront positionnées et valider définitivement l'itinéraire que vont emprunter les soldats des pays qui n’ont de frontière avec le Niger.

Même si l’option diplomatique reste possible et même encouragée par certaines voix ces derniers jours, un haut gradé de la force d’attente informe que le commandement n’a pas reçu de contre-ordre de la Cédéao. En clair, « la réactivation et le déploiement » sont toujours d’actualité.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT