Pourquoi le coup d'État Niger fait peur à l'Occident et réjouit la Russie ?

Depuis le coup d’Etat survenu au Niger, les chancelleries occidentales semblent être très préoccupées. Leurs craintes se justifient par la montée en puissance de la Russie dans la zone sahélienne.

Manifestations anti-Français

Le président américain Joe Biden en personne a appelé Mohamed Bazoum, le dirigeant nigérien récemment destitué par des militaires putschistes. Un geste fort qui met en évidence l’importance cruciale de la stabilité du Sahel pour la sécurité de l’Alliance atlantique et de l’Europe, en raison de la position stratégique du Niger.

Le pays détient 7% des réserves mondiales d’uranium et joue un rôle essentiel dans la lutte contre les groupes djihadistes et les trafiquants d’êtres humains. Et Bazoum était le dernier dirigeant pro-occidental dans une région où la milice Wagner de Prigojine, liée à la Russie, soutient les régimes militaires dans les pays voisins. La position du Kremlin n'est cependant pas tout à fait claire puisqu'elle a officiellement appelé à la libération du président Bazoum. Une position attentiste selon plusieurs analystes pour qui c'est une opportunité pour Poutine de s’implanter à Niamey, d'accroître son influence dans la région et de défier l’Occident.

Les États-Unis et l’UE, préoccupés par la situation, tentent de comprendre les conditions de Bazoum pour rétablir l’ordre constitutionnel dans ce pays où la France, les États-Unis et l’Italie possèdent des forces militaires.

ADVERTISEMENT

Les dirigeants africains pour leur part se réunissent en sommet pour discuter de cette crise, envisageant une médiation politique ou une intervention des forces panafricaines alors que la situation souligne l’importance stratégique de la Méditerranée élargie pour l’OTAN en raison de l’importance de l’espace méditerranéen.

Avec RTBF

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT