Les réfugiés mauritaniens traînent le Sénégal devant la Cedeao

Des exilés du pays voisin réclament leur droit à la nationalité et à l'état civil.

Mauritaniennes

Les réfugiés mauritaniens ont déposé plainte contre l'Etat du Sénégal devant la Cour de justice de la Cedeao. Ce, pour faire constater aux juges communautaires «la violation par l'Etat des droits des réfugiés », « le droit à la nationalité et à un état civil »... En plus de demander la condamnation de l'Etat à leur payer 10 milliards de Fcfa pour la « violation de leurs droits fondamentaux », les réfugiés mauritaniens veulent que la Cour enjoigne le Sénégal de leur délivrer des cartes d'identité et des titres de séjour, entre autres.

Pour rappel, en novembre 2007, le Sénégal, la Mauritanie et le HCR avaient signé un accord tripartite sur le rapatriement volontaire des réfugiés mauritaniens au Sénégal. L'opération de rapatriement a vu le retour de plus de 18.000 réfugiés, selon les derniers recensements de 2018.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT