ADVERTISEMENT

La lumière sur l'attaque contre les soldats sénégalais en Gambie

Nous en savons un peu plus sur l'accrochage entre des éléments supposés appartenir au MFDC et la force d'intervention de la Cedeao à la frontière gambienne. La liste des soldats blessés, tués et disparus a été également dévoilée.

Des soldats sénégalais en Casamance

.

ADVERTISEMENT

L'armée sénégalaise prise dans un guet-apens

Nouvelles révélations dans l'accrochage entre les forces sénégalaises, envoyées en Gambie dans le cadre de la Force d’intervention de la Cedeao (Ecomig), et les présumées forces rebelles, le 24 janvier dernier. Après le communiqué de la Dirpa, L'on a pu tracer un peu plus le fil des évènements qui ont conduit à d’importantes pertes en hommes et en matériel par le Sénégal, en territoire gambien. L’Armée avait déclaré le nombre des victimes dans ses rangs et parmi les forces hostiles, sans toutefois donner plus de détails.

Des recoupements ont pu être faits sur la base d’informations fournies par des militaires, ainsi que des personnes civiles bien informées. Ce qui permet de donner plus de détails sur la manière dont les choses se sont passées. Il semble que ces éléments sénégalais de l’Ecomig ont intercepté un camion rempli de bois, en provenance du Sénégal, à hauteur de Kambagol. Les occupants du camion ont pris le temps de s’échapper, après avoir saboté le véhicule, pour l’immobiliser. La section de l’Armée, occupée à voir comment acheminer le camion, a été prise pour cible par des assaillants armés de Ak47 et de Rpg7, et agissant d’abord par groupes, ensuite par sections, avant d’être toute une compagnie, selon les militaires sénégalais.

Il en ressort que c’était une attaque planifiée de longue date durant laquelle l’ennemi a en plus bénéficié de la complicité, plus ou moins passive, des populations des villages environnants. L’impression générale est que le contingent sénégalais serait tombé dans un piège.

Des dégâts importants du côté de l'armée

La conséquence en a été que l’ennemi a enregistré un mort, et 3 «rebelles» ont été faits prisonniers. Malheureusement, du fait d’un armement sophistiqué de la part des assaillants, les pertes du côté sénégalais ont été importantes.

Le contingent sénégalais a enregistré deux morts sur le champ, à savoir le Sergent-chef El Hadj Boubacar Bâ, dont la dépouille a été ramenée à Dakar, et le soldat Serigne Mbaye Sy Mbaye qui, malheureusement, n’avait pu être localisé sur le champ.

Il y a à côté, un nombre important de blessés, atteints par des balles de Kalachnikov ou des éclats d’obus de Rpg7. Il y a, entre autres, l’Adjudant-chef Boucar Sarr, le Sergent-chef Mamadou Karim Diallo, le Caporal-chef Bouly Mansaly, ainsi que les soldats, Bourama Mandiang, Patrice-Charles Coly, Ousmane Badji, Ibrahima Khalil Diouf, Ousmane Badji, Ousmane Sou-ané, Youssouph Diatta, Ibrahi-ma Sidibé Diallo.

Quant aux personnes disparues et présumées aux mains des forces rebelles, il s’agirait des sergents, Abdou Bâ et Fulgence Antoine Manga, des caporaux en chef, Diatta Niane et Pape Souka Diouf, ainsi que des soldats, Gana Sène, Omar Thioye, Atab Diémé et Jacob Vincent Mendy. Si les militaires sénégalais ont saisi quelques armes sur le terrain, il faut reconnaître également que les pertes en matériel du côté du contingent sénégalais, ont été importantes.

Les engagements de Salif Sadio

Aux dernières nouvelles, le chef rebelle du Mfdc, Salif Sadio, aurait rencontré en Gambie, des responsables de l’Ecomig. Il serait ressorti des échanges que le chef rebelle aurait pris l’engagement de faire libérer au plus vite, les otages sénégalais entre ses mains.

Salif Sadio, qui vit dans la clandestinité, aux alentours de la frontière gambienne, est l’un des chefs du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC), qui mène depuis 1982 une rébellion indépendantiste en Casamance.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Flux migratoires : 6.528 mouvements enregistrés à Rosso Sénégal

Flux migratoires : 6.528 mouvements enregistrés à Rosso Sénégal

Procès en appel Madiambal-Téliko : le dossier rejugé le 21 février 2022

Procès en appel Madiambal-Téliko : le dossier rejugé le 21 février 2022

Séisme en Turquie et en Syrie : 7100 morts et 23 000 blessés, dont 2 Sénégalais

Séisme en Turquie et en Syrie : 7100 morts et 23 000 blessés, dont 2 Sénégalais

 Le journaliste Mamadou Mansour Diop démissionne du groupe Dmédia

Le journaliste Mamadou Mansour Diop démissionne du groupe Dmédia

Séisme en Turquie et en Syrie : le bilan passe à plus de 5000 morts

Séisme en Turquie et en Syrie : le bilan passe à plus de 5000 morts

Le 'bongoman' Am Ndao épouse deux femmes le même jour !

Le 'bongoman' Am Ndao épouse deux femmes le même jour !

Sénégal : Serigne Touba l'avait voulu ainsi…

Sénégal : Serigne Touba l'avait voulu ainsi…

Gestion Fonds Covid : les détails de l’enquête de la DIC

Gestion Fonds Covid : les détails de l’enquête de la DIC

Sénégal : Justice et perception… [Opinion du Contributeur]

Sénégal : Justice et perception… [Opinion du Contributeur]

ADVERTISEMENT