Mort du jeune Doudou Faye en mer: Fin de cavale pour les convoyeurs

La gendarmerie a mis la main sur les deux convoyeurs qui avaient organisé une expédition et mis à flot l'embarcation dans laquelle le jeune Doudou Faye, 14 ans, est décédé pendant un voyage avorté vers l'Espagne.

Pirogue sur le rivage Sénégal

Les mis en cause qui avaient pris la fuite depuis l'éclatement de l'affaire, mi-octobre 2020, s'étaient refugiés en Gambie 7 mois durant. Ce sont les éléments de la brigade de Saly (Mbour) qui leur ont mis le grappin dessus chez eux au quartier Tefess à Mbour. Les deux frères, Lamine Ndiaye Guèye (44 ans) et Omar Thiaw Guèye (40 ans) ont dû fuir la Gambie suite aux récentes émeutes à Saniang, où des Sénégalais sont pris en proie par la population locale.

Le père du garçon décédé avaient été arrêté dès les premières lueurs de l'enquête et placé en garde à vue pour "homicide involontaire et complicité de trafic de migrants". Mamadou Lamine Faye (ndrl) avait remis 250 000 francs CFA (environ 380 euros) à un passeur qui devait emmener clandestinement son fils en Espagne, d'où un autre correspondant devait l'acheminer en Italie pour qu'il s'y inscrive dans un centre de formation et se donner une chance de réaliser son rêve de devenir footballeur professionnel.

L'affaire avait ému tout le pays

Au moment où le Sénégal pleure la mort de centaines de personnes en mer, des candidats à l'émigration clandestine en destination des îles Canaries, la mort de cet adolescent de 14 ans, a rendu la pilule encore plus dure à avaler. L'histoire du petit Doudou, qui rêvait de devenir footballeur, a ému tout le pays. C'est au cours du voyage que l'enfant est tombé malade, les autres passagers ont tenté de le sauver, en vain. Le garçon succombera et son corps sera jeté à la mer.

De plus, la mère de Doudou n'était pas au courant de ce voyage, son mari ne l'en avait pas informée. Les passeurs, eux, ont été formellement identifiés dès le départ. En fuite depuis des mois, leur cavale vient de prendre fin, Ils seront déférés ce lundi devant le procureur de la République pour répondre de leur actes.

REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ PULSE!

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn