« C’était mieux de le décentraliser pour qu’à partir de chaque localité, on essaye de travailler avec les transporteurs et les commerçants car ça serait beaucoup moins cher pour l’Etat ».

Le président directeur général du groupe CCBM salue la décision de l’Etat d’appuyer les entreprises. Cependant, Serigne Mboup pense que les petites et moyennes entreprises ne doivent pas être laissées à elles-mêmes.

« Quand une grande entreprise profite des abattements fiscaux de l’Etat en laissant de côté de petites et moyennes entreprises inconnues du secteur public, je pense que c’est dangereux car sans ces petites entreprises nous ne pouvons pas nous en sortir. Même si on est industriel, 90% des clients sont de ce secteur. Donc, c’est à nous les grandes entreprises de nous battre pour que l’Etat concentre cet appui sur ces entreprises. et il ne peut le faire qu’avec l’appui des préfets, des chambres consulaires, des chambres de métiers, entre autres 》

Sur l’éventualité d’un confinement général pour stopper la propagation du virus, Serigne Mboup estime que le Sénégalais n’est pas préparé à la situation. Toutefois, il exhorte la population à respecter les mesures barrières.