Abdourahmane Diouf : ‘Sonko est encore électeur et éligible’

Ce lundi 31 juillet 2023, le ministre de l'Intérieur, Antoine Félixe Diome, a annoncé la dissolution, par décret, du parti politique Pastef. Le Dr Abdourahmane Diouf du parti Awalé a dénoncé cette décision et a apporté soutien au Maire de Ziguinchor.

Abdourahmane Diouf

Sur Twitter Dr Abdourahmane Diouf, président du parti Awalé, n’a pas tardé à réagir.

« Ousmane Sonko en prison, c'est l'aboutissement d'une justice politique qui s'acharne sur l'opposition depuis 2013. La pénurie des candidats est un choix stratégique du régime depuis toujours. Ousmane Sonko a juste le malheur de cristalliser l'espoir de milliers de Sénégalais. Comme d'autres avant lui. Sûrement comme d'autres après lui ».

Dans un élan de pacification de l’espace socio-politique, il estime que le Sénégal : « mérite la sérénité et la paix. Et ce n'est pas en mettant les solutions politiques alternatives sous l’éteignoir que notre démocratie grandira ».

ADVERTISEMENT

Le leader de Awalé invite de ne pas aller vite en besogne.

« Nous rappelons que Ousmane Sonko bénéficie encore d'une pleine et forte présomption d'innocence. Nous rappelons qu'à ce jour, aucune condamnation définitive n'éteint ses droits. Il est encore électeur et éligible », estime-t-il.

Dr Abdourahmane Diouf invite enfin l’État à adopter une posture républicaine d’ici l’élection présidentielle de 2024.

« Nous appelons le régime en place à plus de lucidité et à se focaliser sur la gestion efficiente des affaires courantes d'ici le 2 avril 2024. Aucun acte de nature à fausser une transition douce au service du peuple sénégalais ne doit être posé. L'avenir appartient au peuple », conclut-il.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT