Ado calciné le 17 juin 2022 : Un mort sous X

Le corps de l’adolescent mort calciné lors du rassemblement du 17 juin dernier est toujours non identifié.

manifestant

Le corps calciné d’un adolescent a été retrouvé vendredi 17 juin dernier lors de la manifestation de Yewwi Askan Wi à Colobane vers la Mosquée Massalikul Djinane. La dépouille mortelle est toujours en souffrance au niveau de la morgue de l’Hôpital Aristide Le Dantec. Le corps est toujours non identifié et aucun membre de sa famille ne s’est, pour l'heure, signalé.

La règle voudrait que les autorités de l’Hôpital Aristide Le Dantec attendent, au moins trois semaines ou un mois au maximum, avant de solliciter le procureur. Le parquet va délivrer prochainement une autorisation d’inhumer du défunt mais en attendant le corps est gardé dans une chambre négative à une température au-dessous de zéro.

Jusqu’à présent, la Police scientifique n’a pas fait le déplacement au niveau de la morgue. Ce qui montre que l’ouverture d’une enquête n’est pas encore à l’ordre du jour. C’est dire que ce jeune manifestant est mort dans l’anonymat total. En effet, aucun membre de l’opposition ni du pouvoir n’a daigné faire le déplacement pour s’enquérir de la situation de son corps toujours en souffrance à l'hôpital Aristide Le Dantec.

La version de la police

ADVERTISEMENT

D’après l’enquête de la police, le jeune manifestant s’est tué quand il a voulu allumer un pneu avec un liquide inflammable. Ses habits ont pris feu, causant malheureusement son décès, explique la police. Pour l’heure, une enquête est en cours en vue de l’identifier et déterminer avec exactitude les circonstances de son décès.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT