Affaire Juan Branco : le Juge d’instruction décerne 3 nouveaux mandats de dépôt

Branco est libre et vaque à ses occupations en France. Mais, ceux qui l’ont aidé au Sénégal ne bénéficient pas de la magnanimité de la Justice.

Juan Branco à son arrivée en France, le 8 août 2023

Ndiogou Lô, proche du maire de sangalkam, le lutteur Diomaye Diouf dit «Usine doolé», Mamadou Diop, un contrôleur des Impôts et Domaines et Djamil Sané, le maire des Parcelles déjà placé sous mandat de dépôt pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste, participation à un mouvement insurrectionnel, actes et manouvres de nature à compromettre la sécurité publique ou à causer des troubles politiques graves, ont été édifiés sur leur sort hier par le juge du deuxième cabinet.

Seul Mamadou Diop a eu droit à une inculpation puis mis en liberté provisoire. Tout le reste a été envoyé en prison. Le maire des Parcelles assainies a, lui, été placé sous mandat de dépôt une seconde fois pour association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste, actes et manœuvres de nature à troubler l’ordre et recel de malfaiteurs.

Le parquet avait demandé l'ouverture d'une information judiciaire avant de requérir le mandat de dépôt contre ces derniers qui sont soupçonnés d'avoir aidé ou hébergé Juan Branco lors de son arrivée.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT