Ayib Daffé encore éconduit par la DGE

Dans une nouvelle tentative de faire valoir les droits du candidat Ousmane Sonko, le mandataire désigné Ayib Daffé s'est vu encore refuser l'accès à la Direction Générale des Elections pour la troisième fois consécutive ce jeudi après-midi.

Ayib Daffé

Dans une nouvelle tentative de faire valoir les droits du candidat Ousmane Sonko, le mandataire désigné, Ayib Daffé, s'est ne nouvelle fois refuser l'accès à la Direction Générale des Elections (DGE) pour la 3e fois consécutive. L'huissier qui l'accompagnait a également été interdit d'entrée.

Le parlementaire a encore exprimé sa frustration. « On a quand même noter un petit changement parce qu’on nous a accueilli, avec le directeur des opérations électorales. Mais la réponse est insuffisante. La DGE est en train de poser des actes très graves de rébellion. C’est puni par le code pénal. Nous avons saisi la CENA pour qu’elle fasse prévaloir son droit de substitution. On a également demandé à la CENA de saisir la Cour suprême« , a-t-il déclaré.

Ces développements récents soulèvent des préoccupations quant à l'équité du processus électoral et à l'accès égalitaire des différentes parties. Alors que la précampagne électorale se poursuit, il reste à voir comment les événements actuels influenceront le paysage politique et les actions à venir de l'équipe de Sonko pour faire valoir ses droits.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT