Choix du candidat de BBY : Aly Ngouille et Jean P. Dias menacent

Si la quasi-totalité des responsables de la mouvance présidentielle ont donné carte blanche à Macky Sall pour le choix du candidat de la coalition Benno Bokk Yaakaar (Bby) à la Présidentielle du 25 février 2024, le chef de l’Etat se heurte à un blocage face à la pléthore de candidats (11) à la candidature.

JPD et Aly Ngouille Ndiaye

Et des voix se sont levées pour dire qu'elles ne vont pas accepter n'importe quel candidat désigné par le Président Sall. Jean Paul Dias, chef de file du Bloc des centristes Gaïndé (BCG) et membre de la coalition Benno bokk yakaar, dit qu'il n'est pas prêt à soutenir le candidat de la mouvance présidentielle qui ne le convient pas. "Je ne ne citerai aucun nom. Ils sont tous des candidats sérieux. Quand le candidat sera choisi nous verrons. S'il nous convient, nous le soutiendrons honnêtement et ouvertement. S'il ne nous convient pas, on ne le soutiendra pas", a dit Jean Paul Dias, ce dimanche à l'émission Grand jury de la RFM.

"Je ne suis pas prêt à désister" (Aly Ngouille Ndiaye

Le ministre de l'Agriculture, Aly Ngouille Ndiaye, candidat à la candidature, ne compte pas lâcher du lest. "Je ne suis pas prêt à désister. J’ai déjà indiqué de façon très claire que je suis candidat", a déclaré le ministre à l'émission Jury du dimanche (Jdd) sur I-radio, de ce 13 août.

Face aux difficultés de Macky Sall de choisir un candidat consensuel, les candidats déclarés ont entrepris des pourparlers pour trouver une solution à l'amiable. Aly Ngouille Ndiaye dit espérer juste que ces "discussions en cours" aboutiront à un consensus. Avant de souligner que "la meilleure chose", c’est que les candidats puissent s’entendre entre eux. Cependant, l'actuel ministre de l'Agriculture a informé que ce qui l'importe c'est que son parti puisse trouver un candidat qui peut avoir une légitimité historique mais surtout faire de sorte qu’il ait beaucoup de monde autour de lui.

Il a expliqué : " Parce que ceux qui votent dépassent l’Apr, dépassent la coalition. C’est le peuple sénégalais qui vote. Il faut que les Sénégalais approuvent le projet qu’il porte pour voter pour lui. C’est ça le plus important", a-t-il avancé.

ADVERTISEMENT

Avant de donner les critères que doivent avoir le futur candidat de Bby : "Il doit être politique, c’est important. Il doit pouvoir rassembler dans le parti et en dehors du parti. Je pense que c’est cela qui est important si nous voulons gagner".

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT