Législatives : Ce que Macky a confié à ses ministres

Le Conseil des ministres d’hier mercredi 3 juillet a été très expéditif. Il a duré moins deux tours d’horloge.

Macky-Sall-en-Conseil-des-Ministres

Au lendemain des législatives, la poussière des élections retombe, le paysage politique se précise. à A Yewwi, on savoure sous cape et c’est l’incertitude à Benno. La preuve, le président de la République, Macky Sall a tenu hier un conseil des ministres très lapidaire qui n’a quasiment pas fait deux heures.

Pourquoi le chef de l’Etat aurait expédié cette rencontre ? Majorité absolue, relative, cohabitation, tous les scénarii sont possibles. Et c’est la première fois que des législatives pourraient aboutir sur un gouvernement de cohabitation.

Il appert que le chef de l’Etat n’est pas content des résultats issus des élections législatives à l’issue de laquelle Benno a connu une dégringolade sans précédent. Hier, Macky Sall a tenu un conseil des ministres très lapidaire.

Le chef de l’Etat les a remerciés pour le travail accompli avant de leur demander de gérer les affaires courantes et de préparer les dossiers de passation.

Le Président Macky Sall a félicité les ministres qui ont gagné avant de remercier et encourager les perdants. La mine sérieuse, il a été très avare en paroles. A

ADVERTISEMENT

près avoir remercié les membres de son gouvernement pour le travail abattu, il leur a fait savoir que c’est le dernier conseil des ministres. Les résultats et tendances des législatives n’ont presque pas été commentés.

Pas de dissolution du gouvernement !

Des indiscrétions ont fait d’un remaniement ministériel. Mais le ministre de l'Eau et de l’Assainissement, Serigne Mbaye Thiam a démenti l’information sur le plateau d’Itv. Selon lui, il n’y a pas de décret de dissolution pour le moment.

«Le Président a félicité les ministres qui ont gagné, a remercié et encouragé les perdants. Il a demandé aux ministres de préparer les dossiers et de gérer les affaires courantes. Pour le moment aucun décret de dissolution n'a été pris », a-t-il précisé.

A signaler que le nouveau gouvernement ne pourrait être connu et mis en place qu’après l’installation de l’assemblée nationale. Macky Sall ne peut pas faire de remaniement en ce moment tant que les résultats définitifs qui doivent être publiés par les tribunaux ne sont pas proclamés.

Par ailleurs, il faut signaler que la nouvelle Assemblée nationale issue des dernières législatives ne va prendre fonction que dans la première quinzaine du mois d’octobre. D’ici là ce sont les députés de la législature sortante qui poursuivent leur mission.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Libération de Sonko et Diomaye Faye : la bonne nouvelle annoncée par Macky Sall

Libération de Sonko et Diomaye Faye : la bonne nouvelle annoncée par Macky Sall

Le coup de gueule de Macky contre la presse internationale

Le coup de gueule de Macky contre la presse internationale

Macky Sall : « La liberté provisoire de Diomaye dépend de ses avocats »

Macky Sall : « La liberté provisoire de Diomaye dépend de ses avocats »

Libération de Sonko et de Bassirou : le président Macky Sall veut un climat d'apaisement

Libération de Sonko et de Bassirou : le président Macky Sall veut un climat d'apaisement

Macky Sall : 'je quitterai le pouvoir le 2 avril 2024'

Macky Sall : 'je quitterai le pouvoir le 2 avril 2024'

USA : en Alabama, les enbryons in vitro considérés comme des enfants à naître

USA : en Alabama, les enbryons in vitro considérés comme des enfants à naître

Suivez en direct l'entretien de la presse avec le Président Macky Sall

Suivez en direct l'entretien de la presse avec le Président Macky Sall

Diodio Glow Skin: la femme d'affaires livre les clés de sa réussite

Diodio Glow Skin: la femme d'affaires livre les clés de sa réussite

La journaliste Absa Hane porte plainte contre la police nationale

La journaliste Absa Hane porte plainte contre la police nationale

ADVERTISEMENT