Les épouses d'Ousmane Sonko lancent un SOS à Macky Sall

Les épouses de Ousmane Sonko lancent un appel à l’aide à Macky Sall pour libérer leur mari emprisonné et admis à l'hôpital Principal de Dakar.

Les deux femmes de Ousmane Sonko ont fait face à Papé Alé Niang pour partager leur souffrance depuis l’arrestation de leur mari envoyé en prison. Dans le mutisme total depuis l’affaire concernant leur mari, elles sont sorties de leur réserve, ce vendredi pour partager, avec les Sénégalais, leur peine, leur souffrance. Témoin de l’arrestation de son époux, Anna Diamant a retracé le film de cette arrestation.

Anna rejoue le film de l'arrestation de Sonko

« D’habitude nous sommes très fortes, mais cette fois-ci le problème nous a secoué. J’ai été témoin de son arrestation et je peux vous dire que j’ai beaucoup souffert de cette situation. D’ailleurs c’est la raison pour laquelle je n’ai pas pu me retenir le jour de son arrestation », a-t-elle relaté. Ce jour-là, dit-elle, « j’étais sortie avec ma mère, c’est à mon retour que je suis tombée sur la scène. Je suis allée rejoindre Ousmane parce que j’ai vu la dame qui levait la main lorsqu’elle parlait. Ousmane m’a demandé de rentrer dans la maison mais je tenais à savoir ce qui se passe. Il m’a dit que c’est réglé. On voulait juste me filmer.»

ADVERTISEMENT

Pendant ce temps, il y’avait un autre qui voulait récupérer le téléphone qu’il tenait par derrière. J’avoue qu’à cet instant je n’arrivais plus à me retenir et j’ai dit à l’un d’eux : pourquoi vous faites tout ça ? Pourquoi autant d’acharnement sur cette personne ? Qu’est-ce qu’il vous a fait ?” Lorsque Ousmane est entré dans la maison, poursuit-elle, « je suis allé le rejoindre et je lui ai dis : Ousmane j’ai vraiment pitié de toi, je ne comprends pas pourquoi cet acharnement sur ta personne. En réponse, il m’a demandé de monter. Ce que j’ai fait. Je suis allée m’allonger dans mon lit. J’ai eu ce comportement car Ousmane n’ai pas comme tout le monde pense. Il n’aime pas les problèmes, il est calme. Vers 16h, la bonne est venue pour me dire que les forces de l’ordre sont venues chercher Mame Mbaye, j’ai compris qu’elles sont venues chercher Ousmane. J’ai regardais par la fenêtre et j’ai vu qu’elles étaient en train de sonner. Elles m’ont vu et puisque personne ne répond, elles ont sauté ».

« En sortant de ma chambre pour aller à celle de Khady, je les ai croisé, elles avait déjà arrêté Ousmane. Et en ce moment j’ai eu mal », a-t-elle dit non sans manquer de préciser qu’elles n’ont pas pu voir Ousmane au tribunal encore moins à Sebikotane: «Seul tonton Djiby l’a vu. À l’hôpital, on l’a trouvé dans un état critique. Il avait fait une hypoglycémie, il était à 0,58».

Interrogée sur la sortie du ministre de la justice qui avait déclaré que Ousmane Sonko a mis fin à sa grève de la faim, elle se contente de dire: « Ousmane est un homme de parole, il ne se dédit pas. En ce qui nous concerne, nous n’avons jamais emporté un plat pour lui depuis son arrestation, et personne ne l’a fait à notre place car Ousmane n’est pas du genre à manger dehors». Mardi dernier, confie-t-elle, «nous sommes allées le voir et à ma sortie, j’ai dit à tonton Djiby, Ousmane ressemble à mon fils qui a 10 ans. Il est devenu mince et clair ».

Elle demande au Président Macky Sall de libérer Ousmane Sonko. "Président Macky Sall, je vous lance un appel solennel. Nous vous supplions de laisser Ousmane Sonko rentrer chez lui , aux côtés de sa famille. Nous vous supplions de le libérer pour qu'on puisse le soigner ici. Parce que nous n'avons plus d'espoir..."

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT