Les mots touchants de Ousmane Sonko après son emprisonnement

Le leader de Pastef Ousmane Sonko a été placé sous mandat de dépôt ce lundi par le doyen des juges Maham Diallo. Ce dernier a poursuivi le réquisitoire du procureur Abdou Karim Diop qui avait demandé son emprisonnement.

Ousmane Sonko

A peine la décision prononcée, Sonko a, via sa page Facebook, déclaré qu'il se soumettait à la volonté divine, si le peuple sénégalais décide de le laisser entre les mains du régime de Macky Sall. "Je viens d’être injustement placé sous mandat de dépôt. J’ai toujours placé ma confiance en Dieu. Si le peuple sénégalais, pour qui je me suis toujours battu, abdique et décide de me laisser entre les mains du régime de Macky Sall, je me soumettrai, comme toujours, à la volonté divine", a-t-il écrit..

Ousmane Sonko a été transféré à la prison de Sébikotane. Il est inculpé de sept chefs d’accusation, dont "appel à l’insurrection". Son parti politique a en outre été dissout lundi par un décret du gouvernement, a annoncé le ministre de l'Intérieur, Antoine Diome. Ce dernier affirme que Pastef (Patriotes africains du Sénégal pour le travail, l'éthique et la fraternité) a effectué des appels "fréquents" à des "mouvements insurrectionnels" qui ont fait, selon le ministre, de nombreux morts en mars 2021 et juin 2023.

La "stabilité (du Sénégal) est désormais compromise, car le peuple n'acceptera jamais cette ultime forfaiture" du pouvoir contre "le favori" de la présidentielle, a déclaré le parti d'Ousmane Sonko dans un communiqué

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT