Les priorités sont ailleurs… [Opinion du Contributeur]

Les élections législatives sont importantes. Mais elles ne vont pas changer le cours des choses quelle que soit l’issue des résultats.

Président Macky Sall

Une victoire éclatante de l’opposition ne sortirait pas les populations de leurs difficultés. Celle-ci n'aura pas les coudées assez franches pour imposer un programme de rupture à un président de la République protégé par un système présidentiel qui lui donne tous les pouvoirs. Un succès électoral de l’opposition serait donc plutôt symbolique. Il devrait pousser le pouvoir à douter davantage si l’on que les élections locales du 23 janvier 2022, ont été aussi un avertissement pour un régime enthousiasmé par la réélection de Macky Sall au premier tour en 2019 et dont certains membres « éminents » plaident pour une troisième candidature. Pourtant, même une victoire sans ambages en juillet 2022 de la coalition présidentielle ne saurait être synonyme d’une acceptation, une sorte de blanc-seing pour une troisième candidature.

Ces élections avec leurs développements et leurs nombreux retentissements doivent être réduites à leurs justes proportions. Elles seront vite ensevelies par les nombreux goulots qui étranglent le Sénégal. Les maux sont partout. La pauvreté est devenue plus qu’ambiante. En ville comme au village. Elle ne sera pas vaincue par une distribution de 43 milliards. La profondeur du mal nécessite une véritable cure pour des solutions pérennes. Le pilotage-à-vue a assez duré. Il n’a abouti qu’au désespoir actuel. Il faut surtout que la gestion soit sobre et vertueuse. Il faut que la rupture soit enclenchée. Il faut que les voleurs à col blanc paient. Il faut des sanctions à la hauteur des crimes. Hélas, que de dossiers sous le coude ! Que de délinquants promus ! Que d’engagements non respectés ! Les derniers rapports de l’Office national de lutte contre la corruption (Ofnac) sur la place publique prouvent que le mal s’aggrave.

Bientôt la saison des pluies. Il faut penser aux paysans. Un matériel agricole archaïque, des semences peu probables, des conditions très difficiles. C'est dramatique ce qui se passe dans le monde rural. Hélas, la priorité ici c'est la politique politicienne ses parrainages, ses enfantillages.

Recevez nos Top Stories dans votre boîte de réception

Bienvenue dans la communauté Pulse! Nous vous enverrons sur une base quotidienne les dernières nouvelles sur l'actualité le divertissement et plus encore. Ne ratez rien! Rejoignez-nous sur toutes nos autres chaînes - Restons connectés!

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Burkina : Damiba renonce à ses fonctions de Président

Burkina : Damiba renonce à ses fonctions de Président

Clash Akhlou Brick vs Ngaaka Blindé : Ara sort le gros calibre !

Clash Akhlou Brick vs Ngaaka Blindé : Ara sort le gros calibre !

Bamba Dieng sort du silence après son grand retour

Bamba Dieng sort du silence après son grand retour

Un derby du Championnat indonésien vire au drame : 127 morts dénombrés !

Un derby du Championnat indonésien vire au drame : 127 morts dénombrés !

Burkina : l’ambassade de France brûlé par les manifestants

Burkina : l’ambassade de France brûlé par les manifestants

Ministres virés du gouvernement : le jour d'après

Ministres virés du gouvernement : le jour d'après

Le fils de ce ministre percute un scootériste, il conduisait un véhicule du Palais

Le fils de ce ministre percute un scootériste, il conduisait un véhicule du Palais

Afrique de l'Ouest et du Centre : plus de 80% des citoyens veulent une monnaie unique

Afrique de l'Ouest et du Centre : plus de 80% des citoyens veulent une monnaie unique

Pape Diouf immortalisé en Côte d’Ivoire

Pape Diouf immortalisé en Côte d’Ivoire