Macky Sall a quitté Dakar pour Abuja

Un sommet extraordinaire des chefs d'État de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest se tient samedi prochain 24 février 2024 à Abuja au Nigeria.

Macky voyage avion presidentiel

Le Président sénégalais Macky Sall a quitté Dakar pour se rendre à Abuja, au Nigeria, en vue de participer au sommet extraordinaire de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) prévu pour le 24 fevrier2024.

Ce sommet a pour objectif d’évaluer la situation politique et sécuritaire du Sahel, notamment après le retrait du Mali, du Burkina Faso et du Niger de l’organisation. De source proche de la présidence de la Commission de l’institution régionale, la prochaine rencontre réaffirmera une position : personne n'applaudit la décision du Mali, du Niger et du Burkina. « L’idée force est de leur tendre une main pour qu’ils restent dans l’organisation », confie un interlocuteur.

L'idée d'une levée des sanctions contre le Niger fait son chemin

Pour y parvenir, les concessions pourraient être faites. Les discussions pourraient également tourner autour des sanctions prises contre le Niger. Des chefs d’État comme le Togolais Faure Gnassingbé demandent la levée desdites sanctions. Le Niger est seul pays du lot qui, selon l’expression d’un diplomate « reste toujours puni pour raison de coups d’État ». L’idée de levée de ces sanctions fait son petit bonhomme chemin, même si pour le moment rien n’est acquis.

ADVERTISEMENT

Une source au cœur des tractations confie qu’il faut encore convaincre des pays comme le Nigeria. Grand voisin du Niger, le Nigeria abrite le siège de l’institution régionale, son président Bola Tinubu est en également le président en exercice. Mais il semble qu’il n’a pas du tout apprécié les dernières sorties de la junte nigérienne qui l’a beaucoup critiqué.

Selon d’autres interlocuteurs, la levée des sanctions contre le Niger, pourrait également faciliter les discussions sur le retrait annoncé de la Cédéao du Niger, le Mali et le Burkina Faso. Pour les futures discussions avec ces pays, l’organisation régionale pourrait changer de fusil d’épaule, confie avec sourire une autre source diplomatique.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT