ADVERTISEMENT

Moustapha Diakhaté "Macky Sall ne doit pas présenter ses condoléances à la famille d'Imam Alioune Ndao"

L'ancien président du groupe parlementaire de BBY, Moustapha Diakhaté, a défendu le président Macky Sall face aux critiques lui reprochant de ne pas présenter ses condoléances après le décès de l'Imam Alioune Ndao.

Imam Ndao, Macky Sall et Imam Ndao --

Le silence radio du Chef de l'Etat, Macky Sall, depuis l'annonce du décès de l'Imam Alioune Badara Ndao ne semble déranger certains de ses "ex" accompagnateurs comme Moustapha Diakhaté. Ce dernier a déclaré chez nos confrères de Senegal7 que le président ne doit pas présenter des condoléances suite au décès du religieux Imam Ndao.

ADVERTISEMENT

« Macky Sall ne doit pas lui présenter ses condoléances. On ne doit pas présenter ses condoléances à Imam Ndao, la justice l’a condamné puis relâché. Le parquet a interjeté appel pour qu’il soit encore jugé. Ce serait indécent que le président de la République se mêle de cette affaire pendante devant la justice » a déclaré l'ancien parlementaire. Et pourtant, l'appel du parquet ne concernait pas le défunt mais d'autres prévenus cités dans cette affaire de terrorisme.

Pendant que d'autres compatriotes comme le député Guy Marius Sagna s'offusquent de la posture du président, Moustapha Diakhaté semble insensible à ce que vivent la famille et les talibés du défunt.

« Qu’est ce qu’il représente dans la République pour que le chef de l’Etat lui présente ses condoléances ? Peut-être sur le plan religieux, il est quelqu’un, mais sur le plan politique, Imam Ndao est le contraire de ce que croit la République du Sénégal, des valeurs de la République du Sénégal : la liberté, la laïcité et la démocratie », se questionne t-il. Dans la même optique, il dépeint le défunt comme une figure anti-républicaine.

« Il n’est pas pour la liberté, il est pour la théocratie. Il n’est pas pour l’indépendance de la justice. Bref, il est l’antithèse de la République du Sénégal. Macky Sall est le président de la République du Sénégal, garant du respect des libertés démocratiques, et lui, il n’y croit pas » révèle l'ancien membre du parlement.

Pour rappel, Moustapha Diakhaté avait dans le passé déclarer que les aïeuls du prophète Muhammad ne sont pas plus valeureux que les tiens. Ce qui avait provoqué un tollé sur la toile poussant certains à se questionner sur son appartenance religieuse réelle.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Que faire quand on a peur des araignées ?

Que faire quand on a peur des araignées ?

Présumée agression sexuelle, Dani Alves serait-il lâché par sa femme ?

Présumée agression sexuelle, Dani Alves serait-il lâché par sa femme ?

Pape Gueye va rejoindre Séville en prêt

Pape Gueye va rejoindre Séville en prêt

Arrestations et emprisonnements : le calvaire des médecins sénégalais

Arrestations et emprisonnements : le calvaire des médecins sénégalais

 CHAN : le vainqueur va empocher plus d’1 milliard FCFA

CHAN : le vainqueur va empocher plus d’1 milliard FCFA

La lutte perd un grand promoteur

La lutte perd un grand promoteur

Mbayang : 'Infidèle n'est pas un film de prostituées'

Mbayang : 'Infidèle n'est pas un film de prostituées'

Gestion du TER : les graves révélations de 'Le Figaro'

Gestion du TER : les graves révélations de 'Le Figaro'

Direction de la Microfinance : la fausse cheffe de projet escroque 32 millions FCFA

Direction de la Microfinance : la fausse cheffe de projet escroque 32 millions FCFA

ADVERTISEMENT