Pape Diop révèle le contenu de son coup de fil avec Macky Sall

L’ancien maire de Dakar Pape Diop qui a rallié le groupe parlementaire BBY revient sur son choix controversé.

Pape Diop président du parti Bokk Guiss Guiss

Un choix décisif, puisqu’il permet au camp présidentiel d’obtenir 83 sièges, soit la majorité absolue. Dans un entretien avec L’OBS, le leader de Bokk Gis Gis ne mâche pas ses mots. Il dit assumer ses choix avec beaucoup de sérénité. « Je n’ai de leçon de recevoir de personne », a-t-il martelé.

Après son ralliement, il révèle que le chef de l’État l’a appelé au téléphone pour le féliciter. « J’ai reçu deux coups de fil du Président Macky Sall. Il m’a appelé deux heures après ma décision de soutenir la coalition Benno », confie Pape Diop au sujet du premier échange téléphonique avec le chef de l'État.

« Il m’a félicité et encouragé, et a dit : ‘Vous avez sauvé le Sénégal’. C’est ça qui est important. Quelles que soient les gesticulations ou la clameur populaire, je peux faire face », recadre-t-il.

Le deuxième appel a eu lieu dimanche dernier. « Le Président Macky Sall m’a appelé pour me dire qu’à son retour de Bamako (Mali), il me recevra pour discuter », révèle le président de Bokk Gis Gis.

Non sans préciser que les discussions ne tourneront pas autour d’une alliance. « Non, il n’y a pas d’alliance. Je suis clair. J’ai décidé après mûre réflexion de soutenir le groupe parlementaire (Benno) pour que demain, le Sénégal puisse continuer à fonctionner normalement. Le reste n’est que gesticulation. »

Par ailleurs, parlant de la coalition Wallu, il précise que sa mise en place est son idée. « Les premières réunions se sont faites entre mes deux domiciles. Quand la mayonnaise a pris, on a élargi, en commençant à faire des rencontres à la permanence Bokk Gis Gis. »

Pourquoi a-t-il Wallu ? « Mes ex-compagnons libéraux ont torpillé les règles de fonctionnement de la coalition. »

Il rembobine : « quand j’ai constaté que ces gens-là (du PDS) étaient boulimiques, j’ai claqué la porte. Nous avions défini ensemble les modalités d’investitures et on avait même commencé à recevoir des retours de la base. Mais 15 ou 20 jours après, il a eu une circulaire qui disait que tout doit être dirigé par le PDS. C’est pourquoi j’avais claqué la porte. »

Recevez nos Top Stories dans votre boîte de réception

Bienvenue dans la communauté Pulse! Nous vous enverrons sur une base quotidienne les dernières nouvelles sur l'actualité le divertissement et plus encore. Ne ratez rien! Rejoignez-nous sur toutes nos autres chaînes - Restons connectés!

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Burkina : Damiba renonce à ses fonctions de Président

Burkina : Damiba renonce à ses fonctions de Président

Clash Akhlou Brick vs Ngaaka Blindé : Ara sort le gros calibre !

Clash Akhlou Brick vs Ngaaka Blindé : Ara sort le gros calibre !

Bamba Dieng sort du silence après son grand retour

Bamba Dieng sort du silence après son grand retour

Un derby du Championnat indonésien vire au drame : 127 morts dénombrés !

Un derby du Championnat indonésien vire au drame : 127 morts dénombrés !

Burkina : l’ambassade de France brûlé par les manifestants

Burkina : l’ambassade de France brûlé par les manifestants

Ministres virés du gouvernement : le jour d'après

Ministres virés du gouvernement : le jour d'après

Le fils de ce ministre percute un scootériste, il conduisait un véhicule du Palais

Le fils de ce ministre percute un scootériste, il conduisait un véhicule du Palais

Afrique de l'Ouest et du Centre : plus de 80% des citoyens veulent une monnaie unique

Afrique de l'Ouest et du Centre : plus de 80% des citoyens veulent une monnaie unique

Pape Diouf immortalisé en Côte d’Ivoire

Pape Diouf immortalisé en Côte d’Ivoire