Pape Diop révèle le contenu de son coup de fil avec Macky Sall

L’ancien maire de Dakar Pape Diop qui a rallié le groupe parlementaire BBY revient sur son choix controversé.

Pape Diop président du parti Bokk Guiss Guiss

Un choix décisif, puisqu’il permet au camp présidentiel d’obtenir 83 sièges, soit la majorité absolue. Dans un entretien avec L’OBS, le leader de Bokk Gis Gis ne mâche pas ses mots. Il dit assumer ses choix avec beaucoup de sérénité. « Je n’ai de leçon de recevoir de personne », a-t-il martelé.

Après son ralliement, il révèle que le chef de l’État l’a appelé au téléphone pour le féliciter. « J’ai reçu deux coups de fil du Président Macky Sall. Il m’a appelé deux heures après ma décision de soutenir la coalition Benno », confie Pape Diop au sujet du premier échange téléphonique avec le chef de l'État.

« Il m’a félicité et encouragé, et a dit : ‘Vous avez sauvé le Sénégal’. C’est ça qui est important. Quelles que soient les gesticulations ou la clameur populaire, je peux faire face », recadre-t-il.

Le deuxième appel a eu lieu dimanche dernier. « Le Président Macky Sall m’a appelé pour me dire qu’à son retour de Bamako (Mali), il me recevra pour discuter », révèle le président de Bokk Gis Gis.

ADVERTISEMENT

Non sans préciser que les discussions ne tourneront pas autour d’une alliance. « Non, il n’y a pas d’alliance. Je suis clair. J’ai décidé après mûre réflexion de soutenir le groupe parlementaire (Benno) pour que demain, le Sénégal puisse continuer à fonctionner normalement. Le reste n’est que gesticulation. »

Par ailleurs, parlant de la coalition Wallu, il précise que sa mise en place est son idée. « Les premières réunions se sont faites entre mes deux domiciles. Quand la mayonnaise a pris, on a élargi, en commençant à faire des rencontres à la permanence Bokk Gis Gis. »

Pourquoi a-t-il Wallu ? « Mes ex-compagnons libéraux ont torpillé les règles de fonctionnement de la coalition. »

Il rembobine : « quand j’ai constaté que ces gens-là (du PDS) étaient boulimiques, j’ai claqué la porte. Nous avions défini ensemble les modalités d’investitures et on avait même commencé à recevoir des retours de la base. Mais 15 ou 20 jours après, il a eu une circulaire qui disait que tout doit être dirigé par le PDS. C’est pourquoi j’avais claqué la porte. »

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Présidentielle 2024 : le C.C publie une nouvelle liste de candidats

Présidentielle 2024 : le C.C publie une nouvelle liste de candidats

Très mauvaise nouvelle pour Me Ngagne Demba Touré

Très mauvaise nouvelle pour Me Ngagne Demba Touré

Chavirement au Cap Skirring : 3 morts et un disparu

Chavirement au Cap Skirring : 3 morts et un disparu

Centre de santé de Ngor : Toussaint Manga limogé de son poste de médecin-chef

Centre de santé de Ngor : Toussaint Manga limogé de son poste de médecin-chef

344 détenus (politiques) déjà  libres, 272 libérés prochainement

344 détenus (politiques) déjà libres, 272 libérés prochainement

Ouest Foire : 5 bébés morts retrouvés dans des ordures

Ouest Foire : 5 bébés morts retrouvés dans des ordures

Déchéances - Saison2: voici la date de la diffusion du premier épisode

Déchéances - Saison2: voici la date de la diffusion du premier épisode

Thierno Bocoum : «les délais pour la tenue d'une élection ne se négocient pas»

Thierno Bocoum : «les délais pour la tenue d'une élection ne se négocient pas»

Sexy et sensuelle, Aicha Koné expose sa nouvelle poitrine dans des clichés torrides

Sexy et sensuelle, Aicha Koné expose sa nouvelle poitrine dans des clichés torrides

ADVERTISEMENT