Parrainage : 27 candidats recalés déposent un recours au Conseil constitutionnel

Les candidats recalés par la commission de contrôle des parrainages du Conseil constitutionnel ne comptent pas baisser les bras informe L’As dans sa parution du jour. Regroupés en collectif, les 27 candidats à la présidentielle de 2024 annoncent le dépôt aujourd’hui d’un recours sur la table des sept sages.

conseil constitutionnel

Constitués en Collectif, 27 candidats qui se disent « spoliés de leurs parrainages et injustement exclus de l’élection présidentielle » et les candidats recalés sont déterminés à se battre pour que le Conseil constitutionnel rectifie le tir. Ils comptent déposer ce matin un recours sur la table du président de l’institution pour dénoncer le traitement fait de leurs dossiers de candidature à l'élection présidentielle.

« Nous exprimons notre préoccupation profonde quant aux injustices flagrantes observées dans le traitement de nos parrainages, ainsi que les récents cas de recalage injustifié, ce qui exclut de fait plusieurs centaines de milliers de sénégalais du fichier électoral », affirment les candidats recalés dans un communiqué parvenu à L'As.

Ils citent ainsi le cas du candidat Mouhamed Ben Diop qui a voté aux élections législatives de 2022 et n’a pas procédé au changement de son lieu de vote. Lors du contrôle de son parrainage M. Diop a été reconnu comme « non identifié dans le fichier », déplorent-ils. Ces candidats frustrés vont formuler un recours auprès du Conseil constitutionnel pour toutes ces irrégularités qui constituent des violations flagrantes de la loi électorale.

« Face à cette situation intolérable qui discrédite le processus de contrôle du parrainage et le reste du processus électoral, nous exigeons la clarification dudit processus et le rétablissement des candidats spoliés dans leurs droits. Tout ceci dans le cadre du respect du calendrier électoral », ajoutent-ils. Les candidats appellent les Sénégalais à se mobiliser massivement pour empêcher toute tentative de sélection frauduleuse de candidats et de fraude électorale

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

C'est la France qui a lancé un mandat d'arrêt international contre Gabrielle Kane

C'est la France qui a lancé un mandat d'arrêt international contre Gabrielle Kane

Véhicules de la Présidence volés : Nafissatou Diouf blanchie

Véhicules de la Présidence "volés" : Nafissatou Diouf blanchie

Baisse des prix : le gouvernement  rend publiques ses mesures jeudi 13 juin

Baisse des prix : le gouvernement rend publiques ses mesures jeudi 13 juin

Président Diomaye procède à de nouvelles nominations

Président Diomaye procède à de nouvelles nominations

Les comptes de Walfadjri (aussi)  bloqués

Les comptes de Walfadjri (aussi) bloqués

Séquestration de Paul Pogba : le parquet demande un procès pour son frère Mathias

Séquestration de Paul Pogba : le parquet demande un procès pour son frère Mathias

Dépression du vagin :  une vulvodynie méconnue des femmes

Dépression du vagin : une vulvodynie méconnue des femmes

Touba : un employé d'une école, abuse d'une fille de 9 ans

Touba : un employé d'une école, abuse d'une fille de 9 ans

Marseille : Iliman Ndiaye reste, Ismaïla Sarr sur le départ

Marseille : Iliman Ndiaye reste, Ismaïla Sarr sur le départ

ADVERTISEMENT