Retour de Karim Wade : ça négocie entre Dakar-Doha-Rabat-Brazaville

Sur l'axe Dakar- Doha- Rabat- Brazaville, se jouent les derniers dessous de cartes du protocole de Doha pour le retour de Karim Wade au Sénégal...

Macky Sall et Karim WADE

Selon Confidentiel Afrique bien tuyauté par des câbles diplomatiques autorisés, des missi- dominici en service et aux ordres de Sassou N’Guesso, du Roi Mohamed VI et de l’Émir du Qatar ont multiplié ces derniers mois des allers-retours entre les capitales Rabat- Brazaville- Kinshasa et Doha. Ce, pour « discuter » avec le fils et ancien ministre du gouvernement d’Abdoulaye Wade des » conditions » de son retour au Sénégal.

D'après la même source, le protocole de Doha, béni par le Président Sassou N’Guesso et le Roi Mohamed VI et qui amorce sa dernière mouture est presque bouclé. Le site Confidentiel Afrique visité par Pulse renseigne que le "deal" se précise entre le Président Macky Sall et le fils de l’ancien président de la République, Me Abdoulaye Wade.

Des » garanties solides » ont été données aux deux protagonistes par les médiateurs plénipotentiaires engagés dans l’opération de rapprochement Karim-Macky, nous a glissé une source autorisée au parfum des tractations. L’homme fort de Kinshasa, Félix Tshisekedi, qui entretient des relations inoxydables de proximité avec Karim WADE, joue également sa partition.

Une main actionnée dit-on par une poignée de richissimes hommes d’affaires qataris qui font du business dans les mines en République Démocratique du Congo, essentiellement concentrées dans la province du Katenga. Presque un retour de l’ascenseur qu’apporte le Président de la RDC, Félix Tshisekedi vis-à-vis de son bienfaiteur Karim Wade, après avoir été introduit au Qatar auprès de l’Émir en mars 2021 par ce dernier, lequel avait préparé minutieusement son voyage officiel à Doha, révélé en exclusivité en son temps par Confidentiel Afrique.

Karim Wade, qui vit à Doha depuis sa sortie »expéditive » noctune de la prison de Reubeuss, où il était incarcéré de 2015 à juin 2016 prête une oreille attentive à l’Émir Qatari qui supervise depuis mi-janvier 2023 les négociations en coulisses. Derrière cette mission de rapprochement Macky-Karim, se cache la main d’un magnat pétrolier sahélien, un assidu visiteur du palais de Dakar et Doha.

ADVERTISEMENT

Le protocole de Doha mis en boite, décadenassé par Confidentiel Afrique s’articule autour d’un ticket Macky- Karim Wade lors de la prochaine présidentielle de février 2024 en vue d’affaiblir sans doute le pôle de l’opposition radicale, incarné par le leader charismatique du Pastef, le chef de file le plus populaire de l’échiquier politique sénégalais, Ousmane Sonko face à la mouvance présidentielle qui sera requinquée avec les béquilles politiques d’appoint du parti démocratique sénégalais (PDS, parti du Président WADE), qui viendront à sa rescousse.

Selon des confidences, dans la perspective des conclusions du dialogue national ouvert, le » deal » de Doha devra être mis à l’épreuve avec un premier acte fort posé par le Président Macky Sall. Selon des sources de Confidentiel Afrique, l’agenda du protocole de Doha devra intervenir mi-août 2023, sauf revirement majeur.

Le protocole est en ce moment, selon des informations exclusives de Confidentiel Afrique, soumis à une dernière relecture.

Un poste de Premier ministre, quatre portefeuilles ministériels stratégiques et postes de DG de sociétés publiques au parti de Karim WADE occupent une place de premier ordre dans les négociations de Doha pour le plan du ticket présidentiel Macky- Karim projeté par les médiateurs en perspective de février 2024 et une fois mis en musique.

Le Président SALL joue ainsi sa dernière carte en avalisant ce Protocole de Doha, toutefois contraignant pour lui et ses alliés, ce, malgré les »plans dessinés » par ce que l’on pourrait appeler les « dernières petites officines » du palais Roume.

Une source autorisée a soufflé même que des tractations avaient été menées sur l’axe Dakar- Doha par de bonnes volontés, il y a trois années, mais se sont avérées infructueuses au finish.

Donc, rebelote sur l’axe Doha- Rabat- Brazaville d’où les dernières cartes se jouent pour sauver le Président Macky Sall et le retour sur un tapis rouge du fils de l’ancien Président Abdoulaye Wade.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Tambacounda : Plus de 40 détenus «politiques» libérés

Tambacounda : Plus de 40 détenus «politiques» libérés

Carnet blanc: le ministre Alioune Sarr épouse Alberta Diatta (Miss Sénégal 2019)

Carnet blanc: le ministre Alioune Sarr épouse Alberta Diatta (Miss Sénégal 2019)

Guinée: Appel au boycott du concert de Wally Seck

Guinée: Appel au boycott du concert de Wally Seck

Après avoir creusé un trou de 2m, deux enfants mortellement ensevelis sur une plage

Après avoir creusé un trou de 2m, deux enfants mortellement ensevelis sur une plage

Match amical : le Sénégal démarche le Gabon

Match amical : le Sénégal démarche le Gabon

Macky ne fixe pas de date pour la Présidentielle : le FC25 saisit le C.C

Macky ne fixe pas de date pour la Présidentielle : le FC25 saisit le C.C

Macky Sall a quitté Dakar pour Abuja

Macky Sall a quitté Dakar pour Abuja

Nouveau dialogue : 16 candidats déchirent l'invitation de Macky

Nouveau dialogue : 16 candidats déchirent l'invitation de Macky

Dr Bousso : « Le président de la République a fait un hors sujet »

Dr Bousso : « Le président de la République a fait un hors sujet »

ADVERTISEMENT