Santé de Sonko, Hannibal et Cheikh B. Ndiaye : l’Administration pénitentiaire s'explique

Dans un communiqué signé son service de communication, la direction de l’Administration pénitentiaire a informé l'opinion publique sur la situation des personnes détenues hospitalisées.

Sonko, Hannibal, Bara

Selon le document, « à la date du 18 août 2023, ils sont au nombre de trois (03) au service de réanimation de l'hôpital Principal de Dakar (HPD) ». L’administration pénitentiaire affirme qu’il s’agit de Hannibal Djim, Ousmane Sonko et Cheikh Bara Ndiaye.

Pour ce qui est Mouhamadou Samba DJIM (dit Hannibal), le document informe qu’il « est incarcéré à la Maison d'Arrêt de Rebeuss depuis le 14 février 2023. Ayant débuté une grève de la faim le 28 juillet 2023, il a été transféré le 10 août 2023 au service de réanimation de l'hôpital principal de Dakar après un malaise constaté au niveau de l’infirmerie de l'établissement pénitentiaire ».

En ce qui concerne Cheikh Bara NDIAYE, poursuit le communiqué, « Il est écroué depuis le 09 juin 2023 à la Maison d'Arrêt et de Correction du Pavillon spécial. Affaibli par un refus de s'alimenter, il sera transféré aux urgences de l'hôpital principal de Dakar à la suite d'un malaise le 4 août 2023 ».

S’agissant de Ousmane SONKO, « il est placé sous mandat de dépôt depuis le 31 juillet 2023 à la Maison de Correction de Sébikotane. Présentant une faiblesse générale liée à son refus de s'alimenter, il est évacué le 06 aout au pavillon Teranga de /hôpital principal de Dakar. À la suite d'un malaise survenu dans la nuit du 16 au 17 août 2023 aux environs 1 heure 42 minutes, il sera transféré au service de réanimation de l'hôpital Principal de Dakar », indique l’Administration pénitentiaire.

L’Administration pénitentiaire a tenu à préciser dans son communiqué que « toutes les dispositions nécessaires sont prises, avec le concours des services de santé de l'hôpital principal de Dakar, pour offrir aux malades une meilleure prise en charge médicale ».

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT