ADVERTISEMENT

Seydina Issa Samb, maire de Yoff: "pourquoi j'ai été reçu au palais"

Elu sous la bannière de Yewwi Askan Wi (opposition), le maire de Yoff rassure ses partisans après son audience au Palais présidentiel.

seydina-issa-laye-samb-2

Seydina Issa Laye Samb, maire élu de la Commune de Yoff lors des dernières élections locales sous la bannière de Yewwi Askan Wi, s'est fendu d'une déclaration face à la presse pour s'expliquer sur son audience au Palais, ce à un peu plus de deux mois des prochaines élections législatives. Face aux journalistes, le maire de Yoff déclare que cette rencontre avec le chef de l'Etat "n'a jamais été question d’audience politique ou de volonté de transhumance."

ADVERTISEMENT

LITIGES FONCIERS

Seydina Issa Laye Samb évoque plutôt "un conflit foncier dont il urge de saisir la plus haute autorité du pays".

"Lors de nos visites de proximité durant la campagne électorale, nous avons rencontré le collectif des habitants des cités Diamalaye, Poste et Djily Mbaye. Les populations nous avaient fait part de leurs préoccupations légitimes relatives à des constructions sur le domaine public maritime depuis plus de deux décennies. Cette situation continue de causer des désagréments, des nuisances et une altération du cadre de vie au niveau desdites cités et de la plage. Il était donc convenu, comme pratiquement dans tous les conflits fonciers, de saisir la plus haute autorité du pays afin de trouver une solution", a fait savoir le successeur de Abdoulaye Diouf Sarr à la Commune de Yoff.

RECHERCHE DE SOLUTIONS

Selon lui, c'est le Collectif sous la conduite des responsables de la cité Diamalaye, en accord avec la mairie, qui avait sollicité une rencontre avec les autorités étatiques. Sachant que le domaine public maritime, "rappelons-le, ne peut être déclassifié que par décret. "C’est donc au nom du principe intangible de la continuité de l’Etat et du service public malgré les atermoiements et le laxisme de l’équipe sortante sur cette affaire que nous avons décidé d’accompagner le collectif dans la recherche de solutions et le cas échéant dans la valorisation du site par l’aménagement d’aires de jeu, d’espaces marchands et de tout autre projet d’utilité publique", se justifie le maire de Yoff tout en soulignant qu'il a informé ses collègues de Yewwi Askan Wi de sa rencontre avec le Président Macky Sall.

Pour ce qui est des considérations sur les réseaux sociaux, qu’il déplore, le maire de Yoff a saisi l'occasion pour réitérer son ancrage dans la coalition Yewwi Askan Wi.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Tamba : un enseignant décède en plein cours

Tamba : un enseignant décède en plein cours

Flux migratoires : 6.528 mouvements enregistrés à Rosso Sénégal

Flux migratoires : 6.528 mouvements enregistrés à Rosso Sénégal

Procès en appel Madiambal-Téliko : le dossier rejugé le 21 février 2022

Procès en appel Madiambal-Téliko : le dossier rejugé le 21 février 2022

Séisme en Turquie et en Syrie : 7100 morts et 23 000 blessés, dont 2 Sénégalais

Séisme en Turquie et en Syrie : 7100 morts et 23 000 blessés, dont 2 Sénégalais

 Le journaliste Mamadou Mansour Diop démissionne du groupe Dmédia

Le journaliste Mamadou Mansour Diop démissionne du groupe Dmédia

Séisme en Turquie et en Syrie : le bilan passe à plus de 5000 morts

Séisme en Turquie et en Syrie : le bilan passe à plus de 5000 morts

Le 'bongoman' Am Ndao épouse deux femmes le même jour !

Le 'bongoman' Am Ndao épouse deux femmes le même jour !

Sénégal : Serigne Touba l'avait voulu ainsi…

Sénégal : Serigne Touba l'avait voulu ainsi…

Gestion Fonds Covid : les détails de l’enquête de la DIC

Gestion Fonds Covid : les détails de l’enquête de la DIC

ADVERTISEMENT