Sonko viole son interdiction de sortie du territoire

Ousmane Sonko a violé l’interdiction de sortie dont il fait l’objet et s’est rendu en Gambie en ralliant Ziguinchor.

Ousmane Sonko à la frontière gambienne

Si ce n’est pas de la provocation, ça y ressemble ! Sous le coup d’une mesure d'’interdiction de sortie du territoire national depuis son inculpation pour viols en mars 2021, le leader de Pastef a pu se rendre en Gambie. Par ce geste de défiance de la justice, Ousmane Sonko met en application sa campagne de désobéissance civile qu'il a lancée.

Il est passé par la Gambie pour se rendre à Ziguinchor. À travers une publication sur Facebook accompagnée d’une photo, on peut voir le maire de Ziguinchor immortaliser sa première sortie du territoire national depuis deux ans.

« En route pour Ziguinchor, j’ai fait escale aujourd’hui en Gambie, consacrant ainsi ma première sortie du territoire national depuis deux ans et 3 mois », a écrit le maire de Ziguinchor sur sa page Facebook.

« Je rappelle que la mesure de mise sous contrôle judiciaire a juridiquement pris fin avec la fin de l’instruction », a-t-il fait savoir. «C’est donc en toute illégalité que monsieur Oumar Maham DIALLO, juge du 1er cabinet d’instruction, refuse de me restituer mes documents de voyage ».

ADVERTISEMENT

Selon lui, face à une « portion de la justice inique et aux ordres politiciens, la désobéissance est un moyen et la résistance un droit ».

Que risque Ousmane Sonko ?

Sur les sanctions prévues par la loi en l’espèce, un juriste explique qu’une interdiction est un acte. La personne qui passe outre viole l’ordre judiciaire. A partir de ce moment, elle est en infraction et toute personne en infraction s’expose à des poursuites judiciaires.

S’il est hors du pays, le contrevenant peut faire l’objet d’un mandat d’arrêt international. S’il revient sur le territoire, ordre peut être donné à la force publique d’aller le chercher et de l’arrêter.

Quoi qu’il en soit, une personne qui brave une interdiction de sortie ou un contrôle judiciaire s’expose à toutes les conséquences prévues en droit. Le concerné est passible de poursuites pénales : il peut s’agir de peine de prison ou d’amende.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Gaza : le bilan passe à 30 410 morts

Gaza : le bilan passe à 30 410 morts

Remplaçant au coup d’envoi, Boulaye Dia refuse d’entrer en jeu

Remplaçant au coup d’envoi, Boulaye Dia refuse d’entrer en jeu

Violences conjugales : le quotidien traumatisant des victimes (reportage)

Violences conjugales : le quotidien traumatisant des victimes (reportage)

Burkina Faso : « 170 personnes exécutées » dans des attaques de villages !

Burkina Faso : « 170 personnes exécutées » dans des attaques de villages !

Médina Yoro Foula : un enfant de deux ans périt dans un incendie, les récoltes consumées

Médina Yoro Foula : un enfant de deux ans périt dans un incendie, les récoltes consumées

Clédor Sène dément Farba Ngom

Clédor Sène dément Farba Ngom

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

La raison surprenante qui nous oblige à faire pipi toutes les nuits

La raison surprenante qui nous oblige à faire pipi toutes les nuits

ADVERTISEMENT