Accidents de deux roues : 100 décès par an au Sénégal, le port du casque réduit le risque de décès par six

Selon l’OMS, les traumatismes crâniens sont la principale cause de décès chez les motocyclistes, et des casques sûrs et de qualité réduisent le risque de décès de plus de six fois et les lésions cérébrales jusqu'à 74%.

Casque Moto

Le désastre de santé publique le plus préoccupant dans le monde n'est pas le sida, ni Ebola ou le paludisme, mais l'explosion du nombre d'accidents mortels en deux-roues motorisés, qui coûte des milliards aux pays riches et aux pays en voie de développement.

L'augmentation rapide du nombre de motos et la faible utilisation de casques sûrs et de qualité risquent de faire grimper le nombre de décès sur les routes dans les pays à revenu faible ou intermédiaire, a averti cette semaine l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) en présentant son nouveau manuel pour accroître l'utilisation du casque pour les motocyclistes.

« Alors que les motos prolifèrent à un rythme étonnant, en particulier dans les pays à revenu faible et intermédiaire, une action urgente est nécessaire pour éviter une augmentation rapide des décès et des blessures dans les années à venir », a affirmé le Dr Matts-Ake Belin, Responsable mondial de la Décennie d'action des Nations Unies pour la sécurité routière 2021-2030 à l'OMS.

Les traumatismes crâniens sont la principale cause de décès chez les motocyclistes, et des casques sûrs et de qualité réduisent le risque de décès de plus de six fois et les lésions cérébrales jusqu'à 74 %.

L’agence sanitaire mondiale souligne que l'utilisation de casques de qualité dans de nombreux pays à revenu faible et intermédiaire reste faible, même si le nombre de motos augmente rapidement.

ADVERTISEMENT

Les facteurs qui freinent l'utilisation du casque comprennent le manque de casques sûrs, de qualité et abordables, le manque de casques disponibles pour les enfants, la faiblesse des forces de l'ordre et le temps chaud. Les casques qui ne sont pas correctement attachés augmentent également le risque de décès et de blessures, signale également l’OMS.

Accidents de deux roues : 100 décès enregistrés par an

Au Sénégal, les accidents de 2 roues sont devenus un phénomène préoccupant dans ce sens où ils font trop de victimes. Selon les dernières statistiques de la NPRS (Nouvelle Prévention Routière de Sénégal) et de la Brigade nationale des sapeurs-pompiers, plus de cent personnes perdent la vie chaque année dans des accidents de la circulation avec cyclomoteur. Et on note aussi près de7 000 blessées.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

La raison surprenante qui nous oblige à faire pipi toutes les nuits

La raison surprenante qui nous oblige à faire pipi toutes les nuits

Trafic aérien : les chiffres de l'OACI

Trafic aérien : les chiffres de l'OACI

Genre : vers la création d’un Conseil national des femmes !

Genre : vers la création d’un Conseil national des femmes !

Agression de Maimouna Ndour Faye : ce que dit l'enquête

Agression de Maimouna Ndour Faye : ce que dit l'enquête

Pourquoi l’amnistie ne concerne pas l'affaire Adji Sarr-Ousmane Sonko

Pourquoi l’amnistie ne concerne pas l'affaire Adji Sarr-Ousmane Sonko

Affaire Ngagne D. Touré : le parquet ordonne l'arrestation de 3 greffiers

Affaire Ngagne D. Touré : le parquet ordonne l'arrestation de 3 greffiers

Suspendu pour dopage, l'énorme fortune que va perdre Paul Pogba

Suspendu pour dopage, l'énorme fortune que va perdre Paul Pogba

Le Sénégal éliminé en 8e, Aliou Cissé va passer aux aveux

Le Sénégal éliminé en 8e, Aliou Cissé va passer aux aveux

ADVERTISEMENT