Détournement de mineur : O. Cissé enlève une fillette de 5 ans pendant 6 h de temps

On ne saura jamais les intentions de O. Cissé envers la fillette de 5 ans, S. O. D. Après l’avoir croisée dans la rue, le mis en cause l’a forcée à le suivre avant de l’amener dans une chambre. Il l’a déshabillée pour récupérer son slip avant de la libérer 6 heures plus tard. Le mis en cause a été traîné en justice pour détournement de mineure et attentat à la pudeur sans violence.

Viol

Le juge du tribunal d’instance de Dakar n’a pas du tout été tendre avec le prévenu, O. Cissé. Il a été attrait hier à la barre pour répondre des chefs d’attentat à la pudeur sans violence et de détournement de mineure sur une fillette de 5 ans. D’après le père de la victime, les faits se sont produits le 24 janvier 2024. Ce jour-là, dit-il, ils étaient tous concentrés sur le match de football. A la fin du match, il est sorti pour se rendre à Darourahmane. Durant le trajet, son petit frère l’appelle au téléphone pour lui demander s’il n’a pas vu S. O. D.

« Je lui ai répondu par la négative avant de rebrousser chemin. On l’a cherchée pendant des heures en vain. C’est vers 23 heures que les jeunes du quartier l’ont aperçue avec O. Cissé qui l’a déposée à côté du terrain, seule dans la pénombre. C’est ainsi qu’ils m’ont averti. Lorsque j’ai interrogé ma fille, elle m’a dit qu’un homme l’a interpellée pour l’envoyer à la boutique. Et quand elle a refusé, il lui a donné une gifle et l’a forcée à la suivre. Ils ont marché pendant très longtemps avant qu’elle ne l’entraîne dans une chambre. Il l’a déshabillée et enlevé son slip. Il a pris ensuite sa petite culotte avant de s’en servir comme torchon pour nettoyer ses chaussures. Ma fille m’a dit qu’il ne lui a pas fait des attouchements. Et les blouses blanches l’ont confirmé », a révélé le père de la minette.

Balayant d’un revers de main ces accusations, O. Cissé, âgé de 36 ans, marié et père de deux enfants, a contesté les faits qui lui sont reprochés. Selon le prévenu, il a l’habitude de fréquenter ce quartier en rendant visite à son ami Messi. «Ce jour-là, j’y étais presque toute la journée. Vers 17 heures, je suis rentré chez moi pour suivre le match car mon ami n’a pas de télé dans sa chambre. Après le match, j’y suis retourné vers 19 heures. On était en plein discussion quand des inconnus ont surgi de nulle part pour m’accuser d’avoir enlevé la fillette. En un moment donné, ils m’ont convaincu de sortir pour affronter la famille de la petite car je n’ai rien à me reprocher. Je suis sortie et la petite m’a pointé du doigt», a-t-il expliqué.

Selon le juge, le slip de la petite fille a été trouvé à l’intérieur du caleçon du prévenu. Pour se dédouaner, le comparant précise que la petite culotte qu’on a retrouvée sur lui, il l’a ramassée sur la route pour nettoyer ses chaussures. Il ajoute aussi n’avoir jamais vu cette fillette. Le procureur, avec l’autorisation du tribunal, a exhibé devant l’assistance la petite culotte verte de la petite qui a été mise sous scellés. Âgée de 5 ans, S. O. D a l’air d’avoir deux ans de moins que son âge à cause de sa petite taille. Elle a confirmé que le slip lui appartient. Mais d’après O. Cissé, c’est une culotte noire qui a été retrouvée par dévers lui.

D’après le parquet, ce jour-là, de 17 heures à 23 heures, la minette était perdue de vu. Les faits sont constants. «La gamine a été soustraite de l’autorité de ses parents. La culotte a été exhibée et la fillette a confirmé que ça lui appartient. La découverte de la petite culotte est un élément probant du dossier. Elle permet à suffisance d’établir son imputabilité dans les faits de l’espèce. Mieux, la fillette a confirmé qu’il était vêtu d’un pull-over noir. Tous ces éléments permettent d’établir la culpabilité du prévenu», a observé le délégué du parquet.

ADVERTISEMENT

Concernant l’attentat à la pudeur, même si O. Cissé n’a pas commis des attouchements sur la fillette, le seul fait d’enlever sa culotte est un délit d’attentat à la pudeur, selon le parquetier. Pour la répression, il a sollicité deux ans ferme avec confusion des peines. Finalement, le prévenu a été déclaré coupable et condamné à 2 ans dont un an ferme avec confusion des peines.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Agression de MNF à dans son quartier : le 7e cas en un mois

Agression de MNF à dans son quartier : "le 7e cas en un mois"

Situation matrimoniale : confidences de femmes divorcées

Situation matrimoniale : confidences de femmes divorcées

Gaza : le bilan passe à 30 410 morts

Gaza : le bilan passe à 30 410 morts

Remplaçant au coup d’envoi, Boulaye Dia refuse d’entrer en jeu

Remplaçant au coup d’envoi, Boulaye Dia refuse d’entrer en jeu

Violences conjugales : le quotidien traumatisant des victimes (reportage)

Violences conjugales : le quotidien traumatisant des victimes (reportage)

Burkina Faso : « 170 personnes exécutées » dans des attaques de villages !

Burkina Faso : « 170 personnes exécutées » dans des attaques de villages !

Médina Yoro Foula : un enfant de deux ans périt dans un incendie, les récoltes consumées

Médina Yoro Foula : un enfant de deux ans périt dans un incendie, les récoltes consumées

Clédor Sène dément Farba Ngom

Clédor Sène dément Farba Ngom

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

ADVERTISEMENT