Emeutes de juin : un des présumés cerveau se confesse

B. Cissé, est l’un des présumés planificateurs des attaques pyromanes au centre-ville de Dakar.

manifestations

Arrêté le lundi 5 juin dernier, Boubacar Cissé séjourne en prison pour incitation à la violence, troubles à l'ordre public, participation à une manifestation non déclarée et actes de vandalisme.

B. Cissé passe pour l’un des stratèges actifs qui peaufinaient les planifications des attaques pyromanes au centre-ville de Dakar et dans d’autres coins de la capitale. Selon L'Observateur, Cissé a été amené à photographier des édifices bancaires à incendier, avant de les transférer à ses camarades dans des groupes WhatsApp.

Comment il a été arrêté ? Selon des sources de L’Observateur, il a été localisé la Place de la Nation à Colobane au milieu de manifestants. Appréhendé, il a été conduit au commissariat. Natif de Bona (région de Sédhiou) où il a vu le jour le 14 avril 1993, ce technicien en câblage, domicilié à la Cité Safco (Keur Massar), avait par dévers lui, au moment de son interpellation, « une cagoule noire, une bouteille de vinaigre, dans son sac à dos. »

Confessions glaçantes

Interrogé, B. Cissé va, dans un premier temps, chercher à nier son implication dans les émeutes des derniers jours. Sous le feu des questions des enquêteurs, il passera à table : « Ce lundi 5 juin, vers 14 heures, je me suis entretenu au téléphone avec une ancienne connaissance, Kh. Rassoul qui se trouvait à la Place de la Nation. Lorsque je l’ai rejoint sur les lieux, je l'ai par la suite attiré vers le Boulevard du Général De Gaulle, où les policiers m'ont interpellé et trouvé sur moi, une cagoule et une bouteille de vinaigre. S’ils ont trouvé ces effets sur moi, c'est parce que le 1er juin, lors de la manifestation, en rentrant chez moi, j'ai perdu connaissance du fait de la fumée des grenades lacrymogènes. C'est ainsi que je me suis procuré cette cagoule et du vinaigre pour me prémunir. La cagoule m'a été offerte par un manifestant dont j’ignore le nom. »

ADVERTISEMENT

Les enquêteurs lui rétorquent que l’exploitation de son téléphone a révélé qu’il était en contact avec les suspects, A. A. S., A. D. et A. Nd. et que leurs discussions ont tourné autour de la planification d'attaques pyromanes à l'aide de diluant, d'essence, d'acide et de cocktails Molotov.

Aussi que dans le groupe WhatsApp dénommé, « Jeunesse Taxaw Sédhiou », dont il fait partie, il est fait état du partage d’informations sur les différents théâtres de manifestations et qu’il y est défini des cibles et des programmes d’émeutes depuis le 1er juin 2023. En réponse, B. Cissé s’est voulu loquace.

« Effectivement, j'assume les écrits dans ces discussions planifiant des rassemblements. Cependant, la finalité était tout juste de manifester pacifiquement à la Place de l'Indépendance. L’un de mes acolytes, A. A. S. (en cavale) je l’ai connu dans le groupe WhatsApp « Jeunesse Taxaw Sédhiou », est un émigré Sénégalais établi en Angola. Il m'a contacté le 1er juin 2023. Il m'invitait à mobiliser des jeunes pour aller à la Place de la Nation. Je lui avais donné mon accord. Le 3 juin 2023, il m'a mis en rapport un certain, A. D. (en cavale) Ce dernier m'a contacté via WhatsApp afin que je coordonne nos mouvements à la Place de l’Indépendance où nous avons été dispersés par les forces de l'ordre. J'en ai informé à A. D. Le dimanche 4 juin 2023, A. D. m’a de nouveau contacté et ma mission était la suivante : faire en sorte de maintenir le combat par la planification et la coordination des actes insurrectionnels, bloquer les transports et les commerces. Je lui ai dit que je tenais une réunion, avant de signer mon message par : Seule la lutte libère », a confié B. Cissé.

Comment le stratège comptait déloger Macky Sall…

Revenant à la charge, les hommes du commissaire Sarr lui ont montré des messages à travers lesquels il planifiait des actions plus radicales dans la capitale sénégalaise. In extenso le contenu de cette nouvelle mission coordonnée avec A. Nd. : « Urgent, A partir de demain, bloquer toutes les routes et les autoroutes partout à travers le pays. Imposer la fermeture des établissements scolaires, des banques, des agences et services de l'État. Organiser la lutte dans tout le pays et particulièrement dans la région de Dakar, marcher ensemble vers le centre-ville puis vers le Palais de la République pour déloger Macky Sall et libérer le Sénégal de la tyrannie de la famille Faye-Sall ».

Après avoir conçu et peaufiné cette nouvelle mission, B. Cissé l’a transféré à A. Nd. en lui demandant de le partager dans tous leurs groupes WhatsApp. Entendu sur les motivations de ce message, B. Cissé dira : « J'ai partagé ledit texte sans pour autant y prêter attention. »

En sus, les enquêteurs de la Médina l’ont interpellé sur un autre acte qu’il a posé dans ses missions de planification des émeutes. « Le 3 juin 2023, avec votre téléphone portable, vous avez délibérément pris des photos du dispositif de la police posté à la Place de l'Indépendance. Mieux, vous avez filmé les locaux de la banque (cible, NdlR), constituant une de vos cibles à brûler ou à piller.» Pour toute réponse, B. Cissé d’avouer : «Effectivement, j'ai pris ces photos pour les transmettre à mes camarades. Mais le but de notre manifestation était de montrer notre colère… », d’édifices bancaires...

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Nouveau clip de Mia Guissé : Gauche & Droite, En haut en bas cartonne et crée la polémique

Nouveau clip de Mia Guissé : "Gauche & Droite", "En haut en bas" cartonne et crée la polémique

Kabrousse : un homme se pend après une dispute avec son épouse

Kabrousse : un homme se pend après une dispute avec son épouse

Tchad : le président Mahamat Deby promet d'impulser le changement

Tchad : le président Mahamat Deby promet d'impulser le changement

Aliou Cissé publie sa liste et zappe Cheikhou Kouyaté

Aliou Cissé publie sa liste et zappe Cheikhou Kouyaté

Les chiffres des conflits du travail au Sénégal

Les chiffres des conflits du travail au Sénégal

Culture : 10 reines légendaires d'Afrique qui ont marqué l'histoire

Culture : 10 reines légendaires d'Afrique qui ont marqué l'histoire

Pour soigner son asthme, il fume du chanvre indien et finit en prison !

Pour soigner son asthme, il fume du chanvre indien et finit en prison !

Escroquerie : une commerçante emprunte de l’argent au nom de 24 personnes à leur insu

Escroquerie : une commerçante emprunte de l’argent au nom de 24 personnes à leur insu

Opération de sécurisation : la police interpelle 669 individus !

Opération de sécurisation : la police interpelle 669 individus !

ADVERTISEMENT