Escroquerie au visa: une caissière se fait gruger de 5 millions de FCFA par son amant

La caissière Thérèse F. Diatta a été escroquée par son amant musicien Mor G. Seck. Ce dernier l'a soutirée 5 millions FCFA dans une abracadabrante affaire de visa belge.

Visa Schengen

Après plusieurs années de relation amoureuse, l'idylle entre la caissière Thérèse F. Diatta et son amant musicien Mor G. Seck a fini en queue de poisson suite à une affaire d'escroquerie au visa. Le couple a préféré laver le linge sale au prétoire de Dame Justice.

Thérèse accuse son désormais ex amant de lui avoir grugé de la somme de plus de 5 millions de FCFA. Elle précise que ces faits articulés en escroquerie et en abus de confiance avaient pour soubassement un engagement ferme de lui faire délivrer un visa pour la Belgique. D'après le récit de L'Observateur, c'est au courant de l'année 2020 que la dame Thérèse F. Diatta, une caissière officiant dans une institution financière basée à Saly-Carrefour, a révélé à son amant Mor Guèye Seck son intention de voyager en Belgique.

Profitant de son métier de musi cien-compositeur, Mor l'encourage dans cette initiative et mieux, il lui assure qu'avec ses nombreuses tournées musicales à travers le monde, il est à même de matérialiser cette ambition. Ainsi, Mor réclame, dans un premier temps, à sa copine la somme de 300 000 FCfa de frais de dossier. Sans piper mot, Thérèse décaisse ledit montant qu'elle remet à son amant.

Elle ignorait qu'avec ce premier versement, elle allait être entraînée dans un cycle de remises de sommes qui va la ruiner. Son amant de musicien parviendra subtilement à soutirer à sa copine de fortes sommes, sans jamais lui délivrer le fameux sésame. Au final et à l'heure du bilan, Thérèse accuse un préjudice financier de 5 010 000 FCfa.

Conscient de la gravité de son acte, mais aussi des conséquences qui pourraient en découler sur le plan pénal, le musicien Mor organise son injoignabilité, au grand dam de sa copine désemparée. Elle va rester deux longues années sans avoir de nouvelles de son homme et sans rentrer dans ses fonds. La semaine dernière et contre toute attente, le fameux musicien Mor Guèye Seck débarque à Joal, pensant certainement que sa copine avait passé l'éponge.

ADVERTISEMENT

C'était mal connaître cette dernière qui, dès qu'elle a eu vent de cette information, a saisi les gendarmes de la Brigade locale d'une plainte. Interpellé, Mor G. Seck ne daigne pas l'évidence, il jure ne devoir à la plaignante que la somme de 2 millions de FCfa. Relativement à la question du visa, le musicien dira avoir été berné par ses collaborateurs avec qui il s'active dans ce marché noir. Au terme de sa durée légale de garde à vue, Mor G. Seck a été déféré au parquet de Mbour, pour abus de confiance et escroquerie.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT