Litiges fonciers : 2 725 cas traités en 4 ans

Les conflits fonciers une vraie bombe à retardement.

foncier senegal

.

Les conflits fonciers constituent une question épineuse et sont nombreux et difficiles à appréhender. Mais heureusement plusieurs contentieux ont été pacifiés sans recourir au tribunal. Lors de la cérémonie de la rentrée des Cours et Tribunaux, Mme Elizabeth Ndew Diouf Niang qui prononçait le discours d’usage, a révélé que plus de « 2 725 cas de conflits fonciers ont été traités par les maisons de justice au plan national en quatre ans.

Dans le détail, il s’agit de 600 cas litigieux résolus en 2015, 453 en 2016, 469 en 2017, 352 en 2018 et 851 en 2019. Soit un total de 2.725 dossiers sur les rôles d’audience. Selon la juge du Tribunal du travail hors classe de Dakar, il serait donc important de renforcer l’office des « Maisons de justice» sans s’orienter vers une justice foncière transactionnelle où le délinquant échapperait de facto à une sanction. Mieux, Elizabeth Ndew Diouf Niang a prôné un contrôle plus efficace des surfaces affectées et une révision générale des textes sur le foncier.

« Il semble souhaitable dans des décrets à venir de définir non seulement le seuil à ne pas dépasser par une personne physique ou morale, quel que soit le projet, mais aussi de prévoir les dispositions sur l’embouche foncière en prenant en compte une réévaluation du taux de la surtaxe foncière pour décourager les spéculateurs fonciers », a-t-elle dit, avant de recommander un projet de décentralisation du recours pour excès de pouvoir au niveau des tribunaux de grande instance qui sont les juridictions de droit commun et d’initier une révision générale des textes sur le foncier qui, dans l’idéal, aboutirait à l’adoption d’un code foncier à la mise en place d’un cadastre rural et à la création d’une agence nationale chargée de la gestion du domaine national.

Pour rappel, lors de la Journée nationale de la décentralisation (JND), à Diamniadio, le chef de l’Etat disait recevoir ‘’au quotidien 20 à 50 dossiers brûlants’’ portant sur des litiges fonciers. Macky Sall avait déconseillé aux maires d’octroyer des terres sans justification valable.

Recevez nos Top Stories dans votre boîte de réception

Bienvenue dans la communauté Pulse! Nous vous enverrons sur une base quotidienne les dernières nouvelles sur l'actualité le divertissement et plus encore. Ne ratez rien! Rejoignez-nous sur toutes nos autres chaînes - Restons connectés!

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Vague de soutien à Richarlison, victime d'un geste raciste lors de Brésil-Tunisie

Vague de soutien à Richarlison, victime d'un geste raciste lors de Brésil-Tunisie

Bamako se méfie de Dakar [Opinion du Contributeur]

Bamako se méfie de Dakar [Opinion du Contributeur]

Ce ministre a été grugé de 400.000 FCFA

Ce ministre a été grugé de 400.000 FCFA

Plainte pour viol : Kalifone déféré !

Plainte pour viol : Kalifone déféré !

Nasser al-Khelaïfi au cœur d'un nouveau scandale

Nasser al-Khelaïfi au cœur d'un nouveau scandale

Neuf aliments pour faire le plein de Magnésium

Neuf aliments pour faire le plein de Magnésium

Amnistie de Karim Wade : le PDS n’en veut pas

Amnistie de Karim Wade : le PDS n’en veut pas

Politique: une amnistie annoncée pour Karim Wade et Khalifa Sall

Politique: une amnistie annoncée pour Karim Wade et Khalifa Sall

Economie du Sénégal : rapport glaçant de la banque mondiale

Economie du Sénégal : rapport glaçant de la banque mondiale