Médina : un Marocain, gérant d’un Fast-food arrêté pour trafic de drogue

Ismaël Al Hamouri n’oubliera jamais son séjour au Sénégal. Gérant d’un Fast-food à la Gueule Tapée, il a été arrêté pour trafic international de drogue. Les flics l’ont cueilli à la Medina alors qu’il était parti réceptionner un colis.

Police nationale Sénégal

Recouvrer la liberté, c’est le souhait le plus ardent de Ismaël Al Hamouri. Ce marocain établi au Sénégal depuis quelques années est écroué pour trafic international de drogue et association de malfaiteurs. Son affaire évoquée à la barre de la Chambre criminelle du tribunal de Dakar, il a contesté toute implication dans cette affaire qui a paralysé toutes ses affaires.

Selon l’économie des faits, la brigade des stupéfiants a été informée de la provenance du Maroc, d’un camion qui contenait un colis de drogue. La marchandise devait être débarquée à la Médina. Ismaël Al Hamouri, Ousniyou et Zeynab étaient sur place pour réceptionner le colis. C’est ainsi qu’ils ont été interpellés. Il ressort de la procédure qu’il y avait 17,5kg de haschisch dans le colis.

Entendu par les enquêteurs, Al Hamouri soutenait qu'il avait fait une commande de produits alimentaires auprès de Yousseph Ben Sallah établi au Maroc. A l’en croire, celui-ci lui a indiqué le code du colis. En plus la drogue était soigneusement cachée dans des boîtes de conserve selon l'enquête. Mais, Al Hamouri disait qu’il ignorait que le colis contenait du haschisch. Il soutenait que ses acolytes, Zeneb et Ousniyou étaient sur place sur sa demande.

Cette dernière entendue soutenait qu’Al Hamouri lui avait demandé de l'accompagner à la Médina pour les besoins de son inscription à l'université(...). Inculpés, ils ont tous réfuté les faits à l'enquête. Des dénégations réitérées à l’instruction. Si Zeynab Ousniyou ont pu obtenir d’une liberté provisoire avant de quitter en catimini le pays, Al Hamouri n’a pas eu cette chance.

Venu comparaître seul, il a une nouvelle fois nié les faits. Ce commerçant qui tient un Fast Food à la Gueule Tapée déclare : « je fais des Pizzas et des Tacos. Concernant les denrées que j'utilisais, il y avait du fromage et d'autres produits alimentaires à savoir de l'huile d'olive, des pâtes, des pots de maïs, des boîtes de conserve. Je vendais aussi ces produits en gros. J’ai commandé quatre cartons de denrées alimentaires et quatre cartons de boites de conserve. Auparavant je travaillais avec un fournisseur de nationalité tunisienne. C'est après que Zeynab m'a mis en rapport avec Youssef en 2020 et qui est devenu mon fournisseur. Je connaissais Youssef depuis 2016, mais il n'était qu'un client à l'époque. C'était la seule fois que je lui commandais des boîtes de conserve ».

ADVERTISEMENT

« Je commandais auprès de Youssef via un intermédiaire du maïs, du corn-bœuf. C'est le fournisseur qui choisit son transporteur. Après avoir commandé, le fournisseur envoie une vidéo du colis et le numéro du carton. J'étais au lieu du rendez-vous pour récupérer le colis. J'étais accompagnée de Zeynab. Et c'est cette dernière qui m'a aidé à récupérer la commande. C'est une fois sur les lieux que le convoyeur a appelé Zeynab pour lui expliquer les caractéristiques du colis. À cet effet, il lui avait signifié que la boîte était déchirée. Et il n'était pas conforme à ce que j'avais commandé. C'est avant que je ne le récupère que les gendarmes me sont tombés dessus », a-t-il poursuivi, avant de souligner qu’il n’a jamais échangé avec Youssouph.

D’après lui, ce dernier traitait avec Zeynab. En outre, il ressort de la procédure que Youssouph qui est mêlé à une affaire similaire au Sénégal a pris la fuite. Il est d’ailleurs sous le coup d’un mandat d’arrêt international.

Dans ses réquisitions, le maître des poursuites a relevé que le colis était au nom de Zeynab. En plus de cela, il souligne que l’accusé n’a jamais traité avec le fournisseur. Ayant des doutes sur sa culpabilité, il s’en est rapporté à la sagesse du tribunal.

Les avocats de la défense ont de leur côté sollicité le renvoi des fins de la poursuite de leur client. Selon eux, il n’y a aucun doute sur son innocence. Ils en ont profité pour introduire une demande de mise en liberté provisoire qui a été rejetée par la Chambre. Toutefois la décision sera rendue le 20 décembre prochain.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Carnet blanc: le ministre Alioune Sarr épouse Alberta Diatta (Miss Sénégal 2019)

Carnet blanc: le ministre Alioune Sarr épouse Alberta Diatta (Miss Sénégal 2019)

Guinée: Appel au boycott du concert de Wally Seck

Guinée: Appel au boycott du concert de Wally Seck

Après avoir creusé un trou de 2m, deux enfants mortellement ensevelis sur une plage

Après avoir creusé un trou de 2m, deux enfants mortellement ensevelis sur une plage

Match amical : le Sénégal démarche le Gabon

Match amical : le Sénégal démarche le Gabon

Macky ne fixe pas de date pour la Présidentielle : le FC25 saisit le C.C

Macky ne fixe pas de date pour la Présidentielle : le FC25 saisit le C.C

Macky Sall a quitté Dakar pour Abuja

Macky Sall a quitté Dakar pour Abuja

Nouveau dialogue : 16 candidats déchirent l'invitation de Macky

Nouveau dialogue : 16 candidats déchirent l'invitation de Macky

Dr Bousso : « Le président de la République a fait un hors sujet »

Dr Bousso : « Le président de la République a fait un hors sujet »

Le Sutelec menace de plonger le pays dans le noir

Le Sutelec menace de plonger le pays dans le noir

ADVERTISEMENT