Pédopornographie : Paris enquête à Dakar

L’enquête sur l’affaire de l'agent de l’ambassade de France au Sénégal poursuivi pour pédopornographie rebondit à Dakar.

Menottes justice

Frédéric Coudon, agent de l’ambassade de France au Sénégal a été interpellé, le samedi 12 février 2022, à sa descente d’avion à l’aéroport de Roissy, en France.

L’individu, âgé de 58 ans, qui était administrateur réseau à l’ambassade de France au Sénégal, est soupçonné d’avoir échangé sur Internet de nombreux fichiers à caractère pédopornographique. Il s’agissait de photos et de vidéos « abominables » d’enfants victimes de viol.

Selon des sources judiciaires, deux enquêteurs français de l’unité de l’Office central pour la répression des violences aux personnes sont arrivés au Sénégal sur délégation du juge, indique Libération.

A signaler que la justice française avait envoyé une commission rogatoire à Dakar. Les enquêteurs français et les éléments de la DSC ont effectué une perquisition dans l’appartement du mis en cause à Ouest Foire.

Deux unités centrales, avec des disques contenant des fichiers d’abus sexuels sur des mineurs en cours d’identification ont été saisies. Trois collègues de Coudon, sa femme de ménage et le gardien de l’immeuble sis à Ouest Foire ont été entendus.

La femme de ménage et le vigile ont décrit Coudon comme une personne discrète, qui ne recevait aucune visite chez lui. Ils ont soutenu que Frédéric Coudon ne manifestait aucun signe qui pouvait croire qu’il était un dangereux prédateur sexuel.

C’est presque les témoignages qui ont été fournis par L. Tellier, B. Potot et N.Flambard, trois collègues de Coudon interrogés comme témoin. Selon eux Coudon était passionné d’informatique en plus d’être investi dans son travail au niveau de la représentation diplomatique.

Spécialiste en sécurité, il était aussi, selon eux, « bavard », « hyperactif » et « loufoque » en plus de posséder pleins de gadgets dont il était parfois le seul à connaître les fonctionnalités. Seulement sa vie privée restait un mystère pour tout le monde car il n’en parlait jamais.

Il a été mis en examen le 15 février 2022 des chefs de détention, diffusion, mise à disposition, enregistrement, importation de fichiers à caractère pédopornographique, consultation habituelle de sites à caractère pédopornographique, corruption de mineurs de 15 ans. Par ailleurs, le suspect a été placé sous le statut de témoin assisté du chef d’atteinte à la vie privée.

Recevez nos Top Stories dans votre boîte de réception

Bienvenue dans la communauté Pulse! Nous vous enverrons sur une base quotidienne les dernières nouvelles sur l'actualité le divertissement et plus encore. Ne ratez rien! Rejoignez-nous sur toutes nos autres chaînes - Restons connectés!

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Vague de soutien à Richarlison, victime d'un geste raciste lors de Brésil-Tunisie

Vague de soutien à Richarlison, victime d'un geste raciste lors de Brésil-Tunisie

Bamako se méfie de Dakar [Opinion du Contributeur]

Bamako se méfie de Dakar [Opinion du Contributeur]

Ce ministre a été grugé de 400.000 FCFA

Ce ministre a été grugé de 400.000 FCFA

Plainte pour viol : Kalifone déféré !

Plainte pour viol : Kalifone déféré !

Nasser al-Khelaïfi au cœur d'un nouveau scandale

Nasser al-Khelaïfi au cœur d'un nouveau scandale

Neuf aliments pour faire le plein de Magnésium

Neuf aliments pour faire le plein de Magnésium

Amnistie de Karim Wade : le PDS n’en veut pas

Amnistie de Karim Wade : le PDS n’en veut pas

Politique: une amnistie annoncée pour Karim Wade et Khalifa Sall

Politique: une amnistie annoncée pour Karim Wade et Khalifa Sall

Economie du Sénégal : rapport glaçant de la banque mondiale

Economie du Sénégal : rapport glaçant de la banque mondiale