Saly : un chef de gang ouvre le feu sur la police avant d'être arrêté avec sa bande

Le commissariat urbain de Saly a démantelé ce samedi 1 juin un redoutable gang de cinq cambrioleurs qui écumaient la Petite Côte depuis des mois. Ils ont été arrêtés en possession d'un important butin, une arme à feu et 16 munitions. Le cerveau avait ouvert le feu sur des policiers pour s'échapper.

braquage armée

Les habitants de la Petite Côte peuvent pousser un ouf de soulagement, à la suite de l'arrestation de cinq malfaiteurs qui perturbaient leur quiétude. Ce coup de filet est consécutif à une mission d'investigations menée par les éléments du commissariat urbain de Saly.

Tout a commencé lorsque le limier en chef de ce service a reçu une série de plaintes et de dénonciations relatives à des cas de cambriolage avec effraction au niveau de certains quartiers, dont Saly-Vélingara. Il ressort des déclarations que le gang volait du matériel électronique dont des téléviseurs.

Sur instruction du commissaire, les éléments de la brigade de recherches ont multiplié les opérations de sécurisation. C'est dans ces circonstances que le cerveau de la bande a été repéré dans une mauvaise posture. Mais le caïd O. Camara a dégainé son arme à feu et tiré sur les policiers pour se frayer un chemin. Depuis cet accrochage, il s'est réfugié à Kaolack, avant de revenir à Saly quelques mois plus tard.

Désormais, le cerveau O. Camara et ses compères ont changé de cibles en opérant à Ngaparou, Mbour, Somone et Nguékokh. La poursuite des investigations a permis aux éléments du commissariat urbain de Saly de mettre la main sur les cinq membres du gang. Chacun d'eux avait une mission particulière dans leur entreprise délictuelle.

ADVERTISEMENT

En effet, habillé de sa tenue de camouflage de la gendarmerie, O. Camara s'introduisait seul dans une maison ciblée en défonçant une fenêtre ou une porte ou en escaladant le mur. Il ramassait tout le matériel électronique trouvé sur place, aidé de ses complices. M. Samb était chargé de transporter le butin après chaque casse avec une voiture. S. Fall assurait la planification des attaques et l'écoulement des biens volés. M. Fall et D. Kébé étaient les receleurs attitrés du gang. La bande a des ramifications jusqu'à Touba.

Tous les cinq mis en cause sont en garde à vue dans les locaux de la police de Saly pour association de malfaiteurs, vols multiples avec effraction, usage d'arme à feu, de moyen de transport, recel, faux, usage de faux, détention d'arme sans autorisation administrative et tentative de meurtre pour le cerveau.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Baisse des prix : le gouvernement  rend publiques ses mesures jeudi 13 juin

Baisse des prix : le gouvernement rend publiques ses mesures jeudi 13 juin

Président Diomaye procède à de nouvelles nominations

Président Diomaye procède à de nouvelles nominations

Les comptes de Walfadjri (aussi)  bloqués

Les comptes de Walfadjri (aussi) bloqués

Séquestration de Paul Pogba : le parquet demande un procès pour son frère Mathias

Séquestration de Paul Pogba : le parquet demande un procès pour son frère Mathias

Dépression du vagin :  une vulvodynie méconnue des femmes

Dépression du vagin : une vulvodynie méconnue des femmes

Touba : un employé d'une école, abuse d'une fille de 9 ans

Touba : un employé d'une école, abuse d'une fille de 9 ans

Marseille : Iliman Ndiaye reste, Ismaïla Sarr sur le départ

Marseille : Iliman Ndiaye reste, Ismaïla Sarr sur le départ

Medina : ils volent leur employeur pour aller au Nicaragua

Medina : ils volent leur employeur pour aller au Nicaragua

Véhicules de la présidence volés : des marabouts et des généraux...

Véhicules de la présidence "volés" : des marabouts et des généraux...

ADVERTISEMENT