Son amant jardinier l’engrosse, la femme de l’émigré invente un viol et le fait coffrer

A.S qui a contracté une grossesse suite à une relation adultérine, fait accuser son jardinier et le fait emprisonner.

tribunal de Mbour

A.S, mariée à un émigré établi en Italie et mère de 6 enfants ne manque pas d’ingéniosité. Tombée enceinte d’une relation adultérine avec son amant de jardinier de 27 ans, elle a usé de subterfuges pour justifier son adultère.

Pour ne pas se faire répudier par son mari « Modou-Modou », la dame âge de 37 ans invente un viol pour justifier sa grossesse, en accusant son amant jardinier.

Après avoir constaté qu’elle est à six mois de grossesse confirmée par une sage-femme du centre de santé de Thiadiaye, A.S décide d’abandonner le domicile conjugal en quittant ses enfants et beaux-parents pour se rendre chez sa mère à Vélingara.

Une fois chez sa maman, elle confie à cette dernière qu’elle a peur de se faire répudier. Avec sa mère, elle décide d’user de subterfuge bien huilé pour accuser son amant jardinier de viol, relate L’Obs. Et sans tarder, sous les consignes de sa maman, elle retourne àThiadiaye pour porter plainte contre le jardinier qu’elle accuse de l’avoir violée, alors qu’elle revenait de la forêt à la recherche de bois mort.

Interpellé, le jardinier est placé sous mandat pour viol suivi de grossesse. L’amant a croupit deux ans en prison. Lors de son jugement hier, le jardinier avoue avoir entretenu des relations sexuelles avec A.S et que cette dernière était toujours consentante de toutes les trois injonctions sexuelles qu’ils ont entretenues et dont les deux premières ont eu lieu dans son jardin.

Il précise que A.S à qui il faisait des cadeaux, dont des seaux d’oignons, est sa petite amie. Allant plus loin dans sa défense, le jardinier déclare que c’est parce qu’elle a contracté une grossesse, issue de leurs relations adultérines, alors qu’elle est dans les liens du mariage, que sa copine a voulu lui faire porter le chapeau.

A.S. a été enfoncée par les déclarations des témoins. Ils soutiennent tous à la barre qu’elle bénéficiait des largesses de son amant jardinier dont elle ne quittait jamais le lieu de travail.

Au terme des débats d’audience, le procureur a requis l’acquittement du jardinier. Un réquisitoire bien suivi par la chambre criminelle de Mbour.

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

2 agents de l’assainissement arrêtés, ils ont volé des couvercles d'égout à Petersen

2 agents de l’assainissement arrêtés, ils ont volé des couvercles d'égout à Petersen

Du rififi au barreau de Dakar

Du rififi au barreau de Dakar

Une candidate accouche en plein second tour et décrocher son BAC

Une candidate accouche en plein second tour et décrocher son BAC

15 juillet 2019-15 juillet 2024: 5  ans après, OTD commémoré

15 juillet 2019-15 juillet 2024: 5 ans après, OTD commémoré

Schumacher en couple avec un homme: le message émouvant de son fils

Schumacher en couple avec un homme: le message émouvant de son fils

Un membre des Forces spéciales de la Guinée arrêté  à Dakar

Un membre des Forces spéciales de la Guinée arrêté à Dakar

Mariage de Zeyna Ndour: le cadeau surprise de Viviane à Aby Ndour

Mariage de Zeyna Ndour: le cadeau surprise de Viviane à Aby Ndour

Un maire déféré pour falsification de documents administratifs et...

Un "maire" déféré pour falsification de documents administratifs et...

Les clients boudent les hôtels : le Juub Jubbal Jubbanti fait peur

Les clients boudent les hôtels : le "Juub Jubbal Jubbanti" fait peur