Tragédie et désespoir !

Neuf militaires portés disparus en Casamance. Une telle information constitue une douche froide.

Soldat-senegalais-armée-senegal

.

Si la direction de la communication de l’armée nationale précise que ces soldats sont probablement « détenus en otage » par les rebelles du mouvement des forces démocratiques de la Casamance (Mfdc), l’inquiétude devient plus prononcée. De la frayeur et de terribles souvenirs si l'on sait que nos Jambaars ont payé un lourd tribut à ce conflit de plus quarante ans.

Une situation de « ni guerre ni paix » traumatisante qui continue de hanter les populations locales mais aussi l’ensemble du peuple sénégalais. Il y a tellement d’espoir pour la fin de cette sale guerre, tellement d’efforts pour venir à bout des oiseaux de mauvais augure, tellement de sacrifices pour sauver cette région des drames, tellement de victimes, beaucoup de sang versé. Du sang des innocents. Du sang des vulnérables. Du sang pour la patrie. Une patrie ensanglantée. Des dégâts énormes. Des pleurs. De la douleur. Des blessures qui ne se referment pas . Quand les fils d’une même mère s’entre-tuent, leur génitrice est forcément affligée. Elle souffre. A bord de souffle.

Nous n’avons pas le choix. Les fils-rebelles sont à traquer jusque dans leurs derniers retranchements. Ils doivent être corrigés pour qu’ils cessent de semer les germes de la mort. Pour qu’ils cessent d’être des tueurs froids.

Au moment où les rebelles chanvrés commettaient leur sale besogne, de dignes fils du Sénégal défendaient les couleurs locales dans les jungles camerounaises. Sadio Mané puis Bamba Dieng ont marqué. Les Lions retrouvent leurs marques de…fabrique. De la hardiesse, de la hargne, de la chance et beaucoup plus d’efficacité par rapport aux autres rencontres. Deux buts marqués. Jusqu’ici zéro but encaissé. Des perspectives heureuses espérées. Qu’ils aillent encore loin. Loin ! Qu’ils gagnent et soulèvent la coupe. Que nos soldats disparus soient vite retrouvés. Sains et saufs.

ADVERTISEMENT

Yewwi Askan Wi ! Thiés est dans l’escarcelle de l’opposition. Rufisque aussi a basculé. Benno Bokk Yakaar fait dans la résistance. Le pouvoir qui conteste des résultats. Ça rappelle Trump. Au États-Unis, c’est tragique. Ici, c’est comique.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Pour vol en réunion : Ibrahim Ngom et Cheikh Fall risquent 5 ans de prison ferme

Pour vol en réunion : Ibrahim Ngom et Cheikh Fall risquent 5 ans de prison ferme

Officiel : Flick nommé nouvel entraîneur du FC Barcelone

Officiel : Flick nommé nouvel entraîneur du FC Barcelone

Senelec Maristes : un vigile meurt en plein service

Senelec Maristes : un vigile meurt en plein service

Sénégal vs RDC (Mondial Q') : les prix des billets dévoilés

Sénégal vs RDC (Mondial Q') : les prix des billets dévoilés

Annulation de la dette fiscale des entreprises de presse : il n'y a jamais eu de décret

Annulation de la dette fiscale des entreprises de presse : il n'y a jamais eu de décret

Yacine Diop (basketteuse) : j'ai été maraboutée

Yacine Diop (basketteuse) : "j'ai été maraboutée"

Meurtre du « lébou blanc » : deux suspects arrêtés

Meurtre du « lébou blanc » : deux suspects arrêtés

Redressé à hauteur de 2 milliards FCFA, Bougane charge Diomaye

Redressé à hauteur de 2 milliards FCFA, Bougane charge Diomaye

Les choses se compliquent pour Doro Guèye

Les choses se compliquent pour Doro Guèye

ADVERTISEMENT