Tragédie et désespoir !

Neuf militaires portés disparus en Casamance. Une telle information constitue une douche froide.

Soldat-senegalais-armée-senegal

.

Si la direction de la communication de l’armée nationale précise que ces soldats sont probablement « détenus en otage » par les rebelles du mouvement des forces démocratiques de la Casamance (Mfdc), l’inquiétude devient plus prononcée. De la frayeur et de terribles souvenirs si l'on sait que nos Jambaars ont payé un lourd tribut à ce conflit de plus quarante ans.

Une situation de « ni guerre ni paix » traumatisante qui continue de hanter les populations locales mais aussi l’ensemble du peuple sénégalais. Il y a tellement d’espoir pour la fin de cette sale guerre, tellement d’efforts pour venir à bout des oiseaux de mauvais augure, tellement de sacrifices pour sauver cette région des drames, tellement de victimes, beaucoup de sang versé. Du sang des innocents. Du sang des vulnérables. Du sang pour la patrie. Une patrie ensanglantée. Des dégâts énormes. Des pleurs. De la douleur. Des blessures qui ne se referment pas . Quand les fils d’une même mère s’entre-tuent, leur génitrice est forcément affligée. Elle souffre. A bord de souffle.

Nous n’avons pas le choix. Les fils-rebelles sont à traquer jusque dans leurs derniers retranchements. Ils doivent être corrigés pour qu’ils cessent de semer les germes de la mort. Pour qu’ils cessent d’être des tueurs froids.

Au moment où les rebelles chanvrés commettaient leur sale besogne, de dignes fils du Sénégal défendaient les couleurs locales dans les jungles camerounaises. Sadio Mané puis Bamba Dieng ont marqué. Les Lions retrouvent leurs marques de…fabrique. De la hardiesse, de la hargne, de la chance et beaucoup plus d’efficacité par rapport aux autres rencontres. Deux buts marqués. Jusqu’ici zéro but encaissé. Des perspectives heureuses espérées. Qu’ils aillent encore loin. Loin ! Qu’ils gagnent et soulèvent la coupe. Que nos soldats disparus soient vite retrouvés. Sains et saufs.

Yewwi Askan Wi ! Thiés est dans l’escarcelle de l’opposition. Rufisque aussi a basculé. Benno Bokk Yakaar fait dans la résistance. Le pouvoir qui conteste des résultats. Ça rappelle Trump. Au États-Unis, c’est tragique. Ici, c’est comique.

Recevez nos Top Stories dans votre boîte de réception

Bienvenue dans la communauté Pulse! Nous vous enverrons sur une base quotidienne les dernières nouvelles sur l'actualité le divertissement et plus encore. Ne ratez rien! Rejoignez-nous sur toutes nos autres chaînes - Restons connectés!

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Section de Recherches de la Gendarmerie de Colobane: un nouveau patron débarque

Section de Recherches de la Gendarmerie de Colobane: un nouveau patron débarque

Rentrée scolaire: les jeunes de Joal Fadiouth au secours des écoles

Rentrée scolaire: les jeunes de Joal Fadiouth au secours des écoles

Franck Ribéry va arrêter le football

Franck Ribéry va arrêter le football

L'Etat écarte toute autre hausse du prix du carburant

L'Etat écarte toute autre hausse du prix du carburant

Prix Nobel de littérature 2022:  la française Annie Ernaux primée

Prix Nobel de littérature 2022: la française Annie Ernaux primée

Cancer du foie : une épidémie mondiale guette

Cancer du foie : une épidémie mondiale guette

Santé : voici les six pires aliments pour le foie

Santé : voici les six pires aliments pour le foie

Le ministre ADD et Abdou Mbow frôlent la mort, un bus dérape à Tamba

Le ministre ADD et Abdou Mbow frôlent la mort, un bus dérape à Tamba

Explosion d’une chaudière à Diourbel : le bilan passe à deux morts

Explosion d’une chaudière à Diourbel : le bilan passe à deux morts