Vélingara : deux imams se battent pour diriger la prière

Ce fait loin de l’insolite s’est passé dans la grande mosquée de la ville de Vélingara, dans la région de Kolda.

Mosquée de Vélingara

Hier lundi 24 avril, à la prière de 14 heures (Tisbar), il y a eu du grabuge dans la grande mosquée de la ville de Vélingara, dans la région de Kolda. Selon un témoin oculaire des faits repris par Le Quotidien, un premier imam s’est présenté à l’heure H, devant les fidèles debout, pour diriger la prière.

Un second imam vint le tirer par le boubou pour le sortir de là. Celui-ci résista et parvint à retirer son vis-à-vis du premier rang pour s’y installer. Puis s’en suivit un brouhaha et les fidèles de l’un et de l’autre s’en mêlèrent pour faire de la résistance.

Finalement, le désordre a été tel que la prière n’a pu se tenir à l’intérieur de la mosquée et chaque imam a été obligé, suivi de sa cohorte de fidèles, de se trouver un autre lieu de prière en dehors de l’endroit convoité.

Cette «farce» a eu le don de soulever l’ire de la majorité des fidèles venus prier, qui ont quitté les lieux bien avant, boudant les 2 «belligérants». La cause de cette tension serait, selon toujours les témoins, le fait que l’imam Mamoudou Kandé, imam titulaire de la mosquée, se trouverait à Dakar pour remplir les formalités administratives préalables à son pèlerinage aux Lieux Saints de l’Islam, à La Mecque. Il n’aurait pas laissé de consignes pour sa vacance provisoire.

A rappeler que ladite mosquée avait fait l’objet de fermeture à la fin janvier 2018, suite à un arrêté du Préfet d’alors, Abdourahmane Ndiaye, qui évoquait, pour motiver sa décision, des «menaces de troubles à l’ordre publique».

ADVERTISEMENT

Car deux imams s’étaient pris au collet devant les fidèles pour vouloir chacun diriger la prière du vendredi qui a suivi le décès du défunt imam Thierno Ibrahima Diallo. Ce lieu de culte a été autorisé à rouvrir ses portes en avril 2021, après 3 ans de crise et de pourparlers conduits par, d’abord le Préfet Abdou­rahmane Ndiaye, puis par son successeur Saïd Dia.

Ce dernier eut le bonheur de participer activement au règlement de cette crise. Du moins jusqu’à ce jour de lundi 24 avril 2023. C’est-à-dire juste 3 ans après sa réouverture. Encore en poste à Vélingara, M. Dia pourrait trouver, à nouveau, des ressorts nécessaires pour le règlement de la crise.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Guy Marius Sagna se convertit à l'Islam et prend une niarel

Guy Marius Sagna se convertit à l'Islam et prend une niarel

Election présidentielle : la date du 02 juin proposée !

Election présidentielle : la date du 02 juin proposée !

Arrestation de Gris2: sa petite sœur montre au créneau et descend Zeyna

Arrestation de Gris2: sa petite sœur montre au créneau et descend Zeyna

Néfertiti : portrait d'une grande reine ! (Découverte)

Néfertiti : portrait d'une grande reine ! (Découverte)

Insolite: elle déshérite ses enfants et lègue 1 milliard CFA à ses animaux

Insolite: elle déshérite ses enfants et lègue 1 milliard CFA à ses animaux

Mononucléose: la maladie du baiser des adolescents

Mononucléose: la maladie du baiser des adolescents

Comment sauver Macky Sall !

Comment sauver Macky Sall !

Une pirogue transportant 154 candidats à l’émigration interceptée par la Marine nationale

Une pirogue transportant 154 candidats à l’émigration interceptée par la Marine nationale

Dialogue nationale : la réponse du Président SALL au Ministre Samba Sy

Dialogue nationale : la réponse du Président SALL au Ministre Samba Sy

ADVERTISEMENT