Violences policières : Le collectif « Noo Lank » accuse le ministre de l’Intérieur

Les bavures policières deviennent monnaie courante au Sénégal.

Violences policières

Occasion pour le collectif Noo Lank de se fendre d’un communiqué pour interpeller l’Etat du Sénégal afin « de traiter avec rigueur tous ces dossiers de bavures qui dorment dans les tiroirs de la justice ». En effet, le collectif qui accuse le ministre de l’Intérieur Antoine Diome de fermer les yeux face à de tels manquements.

« Le refus de la machine judiciaire de donner une suite sérieuse et juste risque d’installer le doute dans notre système de justice. Lorsque les droits des citoyens les plus élémentaires sont bafoués par les hommes sensés les protéger cela les pousse à la révolte et faire justice eux-mêmes », indique ledit Collectif.

Poursuivant, il cite les cas de Pape Abdoulaye Toure , Ardo Gningue, Fallou Diagne , Maimouna Bousso et récemment ceux de membres du mouvement « Nittu Deug Valeurs ». Des exemples qui, selon le collectif, montrent l’acharnement et les violences dont sont victimes « les citoyens en exercice de leurs droits les plus importants garantis par la Constitution, les libertés publiques ».

Pour le collectif Noo Lank, « tant que les forces de l’ordre continuent de bénéficier de la protection des autorités politiques, tant qu’elles bénéficient de la protection du parquet, les citoyens seront toujours violentés, torturés par celles-ci». Ce qui amène « Noo Lank » également l’application des engagements et conventions internationaux contre la torture, les traitements inhumains et dégradants et surtout de poursuivre les auteurs des actes de bavures devant les juridictions.

Le collectif Noo Lank indique envisager Lank «d’organiser une manifestation de concert de klaxons et de port de brassard rouge» pour protester contre l’impunité des forces de l’ordre.

Recevez nos Top Stories dans votre boîte de réception

Bienvenue dans la communauté Pulse! Nous vous enverrons sur une base quotidienne les dernières nouvelles sur l'actualité le divertissement et plus encore. Ne ratez rien! Rejoignez-nous sur toutes nos autres chaînes - Restons connectés!

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Pire : un muezzin lynché à mort

Pire : un muezzin lynché à mort

Doylo Barham, Akhlou Brick met fin au clash et chante Baye Niass

"Doylo Barham", Akhlou Brick met fin au clash et chante Baye Niass

Dieuppeul: Un chauffeur d'un bus Tata victime d'une hypoglycémie  percute un Taxi

Dieuppeul: Un chauffeur d'un bus Tata victime d'une hypoglycémie percute un Taxi

Pétrole : mauvaise nouvelle pour les consommateurs !

Pétrole : mauvaise nouvelle pour les consommateurs !

L'OPEP décide de réduire la production de pétrole

L'OPEP décide de réduire la production de pétrole

La chanteuse camerounaise Blanche Bailly victime de violence policière

La chanteuse camerounaise Blanche Bailly victime de violence policière

Indice de prospérité́ : Le Sénégal classé 105e sur 167 pays

Indice de prospérité́ : Le Sénégal classé 105e sur 167 pays

Collecte de fonds : le site internet de Sonko attaqué

Collecte de fonds : le site internet de Sonko attaqué

AttijariWafa Bank condamnée à payer 11 milliards FCFA à Bocar Samba Dièye

AttijariWafa Bank condamnée à payer 11 milliards FCFA à Bocar Samba Dièye