Alassane Ndour : 'le Sénégal sera inarrêtable à la CAN 2023...'

Dans un entretien accordé à Afriquesport, l’ancien défenseur passé par l’AS Saint-Étienne, West Bromwich Albion et Troyes parle du Sénégal et de la Coupe d’Afrique des nations (CAN 2023) qu’organise la Côte d’Ivoire du 13 janvier au 11 février 2024.

Alassane Ndour

« Les Lions sont de grands professionnels »

ADVERTISEMENT

Désormais, les Lions vont en Côte d’Ivoire pour défendre leur titre. Ce ne sera pas facile. Ce ne sera pas simple. Ce sera une mission très difficile, mais une mission réalisable parce qu’on est encore dans le football, tout est possible. Il y a des équipes qui ont gagné la CAN et qui l’ont regagné la deuxième fois. Il y a des équipes qui ont gagné la CAN, qui n’ont pas réussi à sortir de leur poule. Donc tout est possible. Maintenant, il faut partir, pas avec des idées défaitistes. Il faut partir comme des favoris comme nous, qu’on nous taxe parce que c’est normal, Quand on gagne une CAN, on devient favoris, forcément. Donc toutes les équipes craignent le Sénégal avec ces grands joueurs, avec ces grandes stars. Maintenant, à nous d’oublier tout ce qui s’est passé en 2021. A nous d’écrire notre histoire dans cette page du football africain. C’est fort possible parce qu’on a encore pratiquement toute l’ossature de l’équipe 2021 qui est encore dans cette équipe-là, avec des jeunes qui sont en train d’émerger. Je pense qu’avec un bon discours du coach, avec les mots qu’il faut pour motiver ces joueurs, avec aussi l’expérience que ces joueurs-là ont acquis lors de ces dernières années-là, à travers leurs clubs et à travers la sélection. Je pense qu’il y a une possibilité aussi de faire un remake. Maintenant, ça ne sera pas simple dans une poule, pas facile. Voilà, les joueurs sauront ce qu’ils ont à faire. C’est des grands professionnels en tout cas. Le Sénégal contre sur eux pour aller relever ce défi.

« Tous les yeux seront braqués sur le Sénégal »

Bon, ça on ne sait pas encore. En tout cas, tout ce qu’on peut leur dire c’est d’être présent, de représenter le pays dignement comme ils l’ont eu à le faire en 2021. Et je suis confiant que nos lions vont nous hisser encore vers le haut. Et puis il faut un bon comportement pour eux pour représenter leur pays qui est le Sénégal. Le Sénégal se loge dans une poule pas facile, je dirais facile pour certaines parce qu’ils pensent qu’il y a toujours de ces équipes qui sont inférieures au Sénégal. Mais pour ma part, je ne dirai pas que c’est facile. Je dirai que c’est une poule très difficile parce que le Sénégal a deux derbys à jouer dans cette poule contre la Guinée Conakry et la Gambie. On connaît nos relations, nos rapports avec la Guinée, avec la Gambie, donc ça va être très tendu. Ça sera des matchs très difficiles. Il n’y a pas de petites équipes. On sera, je dirais, forcément, on est les favoris parce que le Sénégal, c’est l’équipe à battre par tout le monde. Les 24 des 23 autres équipes voudront toujours battre le Sénégal. Maintenant, à nous de bien nous comporter, de bien commencer cette CAN là par un très bon résultat contre la Gambie. À l’issue de ça, je pense que on peut être inarrêtable, mais il ne faut pas commencer la CAN avec les calculs ou bien avec un résultat timoré, ou bien avec une performance un peu timorée comme on a eu à faire en 2021 parce que ce sera le premier match qui va nous donner le ton. Et puis ce sera le premier match qui va mettre en confiance tous les joueurs. Parce qu’aujourd’hui tous les yeux sont braqués sur le Sénégal.

ADVERTISEMENT

« Ce que je pense de la forme actuelle de Sadio Mané »

La forme de Sadio aujourd’hui intrigue tout le monde parce que tout le monde s’est dit oui. Est- ce qu’il sera présent pour la CAN ? C’est ces questions qui reviennent souvent. Je l’avais dit auparavant que voilà, on n’a pas le même Sadio Mané qu’on avait à Liverpool, où il faisait ces tâches offensives et ces tâches défensives. Il le faisait super bien. D’ailleurs, depuis qu’il est parti, Liverpool n’a pas remplacé Sadio Mané. Donc voilà, on n’a plus ce sérieux là, forcément. Parce qu’un joueur ne peut pas être au top niveau sur le plan physique, je dis bien toute sa carrière. Forcément, Si vous voyez Cristiano Ronaldo, si vous voyez Messi aujourd’hui, c’est des joueurs qui ne jouent plus comme ils jouaient avant. Forcément, il joue un peu plus avec la vue, avec l’expérience. C’est ce qu’on va attendre de lui. Ça reste un joueur exceptionnel, ça reste un grand joueur, ça reste notre Sadio à nous. Sinon c’est notre Messi à nous, c’est notre Pelé à nous. Maintenant, il faudra le préserver, il faudra le mettre en confiance. Il joue dans un championnat forcément, qui n’est pas la Premier League, qui n’est pas le championnat de France. Mais voilà, il marque ses buts, il est encore là, performant, même s’il n’est plus aujourd’hui physiquement le Sadio Mané qu’on avait. Mais l’équipe a besoin de lui sur le plan technique, sur le plan tactique, sur le plan expérience et on peut dire tout ce qu’on peut dire. On a envie de le voir encore porter cette équipe là sur ses épaules comme il a eu à le faire. Il ne faut pas commencer à jeter du sel, du sucre sur lui. Il faut plutôt l’encourager. Il faut plutôt, le mettre à l’aise parce que si on le met à l’aise, s’il est lancé, je pense que l’équipe peut compter sur lui pour aller très très loin.

« Les autres favoris à part le Sénégal »

On peut beaucoup de favoris, mais ça reste des favoris sur le papier. Moi je dis le favori, c’est celui qui est là qui gagne tout le monde. Mais ça, on ne peut pas le savoir tant que la compétition n’a pas commencé. On a vu l’équipe de la Côte d’Ivoire qui est le pays hôte qui va recevoir, forcément, ils vont avoir l’appui du public. Tout le pays va être derrière son équipe en même temps, la Côte d’Ivoire quand même, avec un bel effectif, avec de bons joueurs. On peut dire aussi le Maroc. Après avoir été demi finaliste du Mondial, ils sont parmi les favoris. C’est un pays qu’on peut considérer comme comme favori de cette CAN. Il y a aussi l’Algérie qui est en train de revenir en force avec. Ils ont affiché de belles performances lors des dernières apparitions. On pourrait en citer beaucoup, mais tout ça, ça reste des favoris. Sur le papier, on verra les équipes et l’état de forme des joueurs sur le terrain. Voilà, je pense qu’à partir de là, on pourra déjà commencer à parler de favori, de potentiel vainqueur de cette CAN 2023.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Pikine : une fabrique artisanale de crème glacée déclenche une vague de maux de ventre

Pikine : une fabrique artisanale de crème glacée déclenche une vague de maux de ventre

Audience avec Macky : le cinglant démenti du FC25

Audience avec Macky : le cinglant démenti du FC25

Escroquerie portant sur 16 millions FCFA : un charlatan et un enseignant arrêtés !

Escroquerie portant sur 16 millions FCFA : un charlatan et un enseignant arrêtés !

UCAD : les cours en présentiel reprennent le 26 février 2024

UCAD : les cours en présentiel reprennent le 26 février 2024

Liaison maritime Dakar-Ziguinchor : la reprise attendue fin mars

Liaison maritime Dakar-Ziguinchor : la reprise attendue fin mars

Différend avec la CBAO : nouvelle victoire pour Bocar Samba Dièye

Différend avec la CBAO : nouvelle victoire pour Bocar Samba Dièye

Dialogue national : 3 candidats disent OUI, 16 opposent leur veto

Dialogue national : 3 candidats disent OUI, 16 opposent leur veto

Angers-SCO :  Cheikh Ndoye perd son procès en appel

Angers-SCO : Cheikh Ndoye perd son procès en appel

Un scandale financier secoue la fintech WAVE

Un scandale financier secoue la fintech WAVE

ADVERTISEMENT