CAN 2023: les justifications hallucinantes de Djamel Belmadi après l’élimination

Après la nouvelle élimination dès les phases de poules de la CAN et cette défaite contre la Mauritanie (1-0), Djamel Belmadi a encore fait le show en conférence de presse avec des justifications et des réponses assez étonnantes.

Djamel Belmadi

Ce mardi, l’Algérie jouait sa qualification en 8es de finale de la CAN 2023. Pour atteindre le prochain tour, il fallait obtenir seulement un petit point face à la Mauritanie qui jouait encore sa qualification et qui avait besoin de s’imposer. Et après le fiasco de la CAN 2021, pas le droit à l’erreur pour Djamel Belmadi et sa bande. Pourtant, dans un nouveau scénario hallucinant, les Fennecs se sont inclinés face aux Mourabitounes (0-1). Une nouvelle terrible désillusion pour l’Algérie, surtout lorsque l’on sait que seulement 8 équipes sont éliminées à l’issue des phases de poules.

ADVERTISEMENT

Pointé du doigt depuis un moment pour sa nervosité et ses choix, Belmadi est clairement en danger désormais à la tête de l’Algérie. Après l’élimination, il s’est exprimé au micro de Canal+ Afrique. «Non je ne m’attendais pas à ce que cette CAN soit à l’image de la dernière. Pas du tout. Difficile oui, mais pas avec cette triste fin. On ne s’attendait pas à ça. Je n’ai jamais eu à reprocher quoi que ce soit à mes joueurs, mais le résultat est le même… La suite ? Ce n’est pas à vous que je vais dire ça. Continuez d’essayer, mais j’ai des gens à qui parler d’abord», a-t-il lancé. Forcément, sa conférence de presse était donc attendue dans la foulée. Et comme à son habitude, le technicien algérien a lâché des réponses qui risquent de faire parler.

  • L’arbitrage toujours ciblé

Après s’être emporté contre un journaliste dans un premier temps, il a commencé par évoquer la rencontre et n’a pas su trouver les mots pour expliquer la déroute des siens. «Si on concédait beaucoup d’occasions, je dirais que le problème vient de là. Mais je ne m’explique pas pourquoi on n’arrive pas à gagner. On doit être plus tueurs, on trouve le poteau, on n’arrive jamais à faire le break, on a jamais été tranquilles. (…) Si c’est une fin de cycle ? Peut-être.» Ensuite, l’ancien vainqueur de la CAN a encore pesté contre l’arbitrage.

ADVERTISEMENT

« C’est sur et certain que de notre côté la VAR n’a pas fonctionné (…) La ligne appartient aux entraîneurs et au 4e arbitre. Comment ça se fait que le président d’une fédération soit près du terrain en train de crier sur l’arbitre ? Ça n’a pas fonctionné comme je le voulais. J’assume complètement. Mais pour moi, c’est manquer de respect à la Mauritanie que de la traiter de petit poucet ».

Le sélectionneur algérien a également conclu sa conférence de presse en rappelant tout son travail depuis son arrivée. « Quand je suis arrivé on était 14e CAF, 60e FIFA, là, on est 4e CAF et 30e au classement FIFA ». Une déclaration qui n’a évidemment pas plu aux supporters algériens. Très marqué, Djamel Belmadi reste donc sur trois terribles désillusions et il sera difficile pour lui de continuer à la tête de l’Algérie.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Pikine : une fabrique artisanale de crème glacée déclenche une vague de maux de ventre

Pikine : une fabrique artisanale de crème glacée déclenche une vague de maux de ventre

Audience avec Macky : le cinglant démenti du FC25

Audience avec Macky : le cinglant démenti du FC25

Escroquerie portant sur 16 millions FCFA : un charlatan et un enseignant arrêtés !

Escroquerie portant sur 16 millions FCFA : un charlatan et un enseignant arrêtés !

UCAD : les cours en présentiel reprennent le 26 février 2024

UCAD : les cours en présentiel reprennent le 26 février 2024

Liaison maritime Dakar-Ziguinchor : la reprise attendue fin mars

Liaison maritime Dakar-Ziguinchor : la reprise attendue fin mars

Différend avec la CBAO : nouvelle victoire pour Bocar Samba Dièye

Différend avec la CBAO : nouvelle victoire pour Bocar Samba Dièye

Dialogue national : 3 candidats disent OUI, 16 opposent leur veto

Dialogue national : 3 candidats disent OUI, 16 opposent leur veto

Angers-SCO :  Cheikh Ndoye perd son procès en appel

Angers-SCO : Cheikh Ndoye perd son procès en appel

Un scandale financier secoue la fintech WAVE

Un scandale financier secoue la fintech WAVE

ADVERTISEMENT