Divorce : Révélation sur les négociations Hakimi-Abouk

Le divorce en cours entre Achraf Hakimi et Hiba Abouk continue de faire beaucoup parler, d'autant que la séparation est compliquée en raison d'un énorme désaccord sur le plan financier.

Hakimi et Abouk

La relation déjà très médiatisée quand elle était au beau fixe entre Achraf Hakimi et Hiba Abouk, a tourné au vinaigre ces derniers mois. Les deux époux ne s’entendaient plus et ont décidé de se séparer, et la plainte déposée par une femme pour agression sexuelle contre le joueur du PSG alors que sa femme et ses enfants étaient en voyage n’arrange pas les choses. Même si les démarches pour la séparation avaient déjà été entamées avant ces évènements. Ce sont désormais les avocats qui s’occupent de l’affaire d’un divorce qui n’en finit pas de faire parler, et oppose les anciens amoureux.

ADVERTISEMENT

Le clan Hakimi négocie durement

La garde des enfants est bien évidemment discutée, mais aucun accord à l’amiable ne pourra être trouvé tant l’écart entre les dispositions dans les deux camps est énorme. La procédure devrait être longue, même si elle a été débutée il y a plusieurs mois de cela. La fortune des deux époux est bien différente, puisque le défenseur marocain a 80 millions d’euros sur son compte en banque, tandis que l’actrice espagnole d’origine tunisienne émarge à 3 millions d’euros.

Selon AS, ils sont mariés sous le régime de la communauté, ce qui fait que les gains du couple pendant la période où ils ont été mariés sont partagés équitablement en deux. Aucun accord à l’amiable n’a toutefois été trouvé entre les avocats des deux camps, affirme le journal espagnol. L’actrice réclame 10 millions d’euros pour mettre officiellement fin à leur relation, sans quoi ce sont les tribunaux qui devront se pencher sur cette affaire.

ADVERTISEMENT

De son côté, le joueur du PSG estime qu’il peut signer un accord de divorce sans passer par un juge, mais uniquement s’il effectue un versement unique de 2 millions d’euros. Un écart de prix qui est tel qu’un divorce en bonne intelligence ne devrait pas être de mise.

De son côté, la presse marocaine confirme qu’il est possible que, ces derniers mois, Achraf Hakimi ait fait verser ses salaires au PSG sur le compte de sa mère pour éviter que cela n’entre en compte dans le partage.

Toutefois, ce serait légalement peine perdue si un juge devait se saisir du dossier, puisque tous les gains de chacun des époux sont mis en commun pour le partage des richesses accumulées pendant toute la durée du mariage, et ce jusqu’à ce que le divorce soit officiellement prononcé

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Ce que révèle l'audio de Macky Sall fuité par Robert Bourgi

Ce que révèle l'audio de Macky Sall fuité par Robert Bourgi

Culture : découvrez 8 civilisations fascinantes à travers le monde !

Culture : découvrez 8 civilisations fascinantes à travers le monde !

Thiès: un homme d’une cinquantaine d’années se suicide par pendaison

Thiès: un homme d’une cinquantaine d’années se suicide par pendaison

Burkina : 10 morts dans l'attaque d'une mosquée

Burkina : 10 morts dans l'attaque d'une mosquée

Série Bété Bété: l’Association des jeunes Niénios de Louga en colère contre Soumboulou Bathily

Série Bété Bété: l’Association des jeunes "Niénios" de Louga en colère contre Soumboulou Bathily

Perte de vue : 3 facteurs de risque !

Perte de vue : 3 facteurs de risque !

Etats-Unis : Peter Morgan, lead-vocal de Morgan Heritage s’est éteint

Etats-Unis : Peter Morgan, lead-vocal de Morgan Heritage s’est éteint

L’étudiant Prosper Clédor Senghor inhumé à Cabrousse

L’étudiant Prosper Clédor Senghor inhumé à Cabrousse

Présidentielle 2024 : Cheikh Yérim Seck détaille sur 'une négociation' entre Sonko et Macky

Présidentielle 2024 : Cheikh Yérim Seck détaille sur 'une négociation' entre Sonko et Macky

ADVERTISEMENT