Gros scandale au sein de l'équipe d'Espagne

Dans un témoignage explosif, Alex Peña, un jeune Mexicain qui avait été recruté comme traducteur pour l'équipe d'Espagne lors de la Coupe du Monde 2018 en Russie, a récemment levé le voile sur les comportements inappropriés et le manque de professionnalisme de certains joueurs. Les révélations ont été faites lors d'une interview accordée à la chaîne YouTube "Che America Latina" il y a quelques mois, mais elles ont refait surface récemment, suscitant un grand intérêt médiatique.

Équipe nationale d'Espagne

Peña, qui a été interprète pour la Roja pendant le mondial, a livré des détails troublants sur son expérience. Selon lui, le seul joueur qu'il a considéré comme « professionnel » était Andres Iniesta, qui, au départ, était en Russie pour ses études en relations internationales. Le reste de l'équipe a été critiqué pour son manque de sérieux et de professionnalisme, ce qui pourrait expliquer en partie l'élimination précoce de l'Espagne en huitièmes de finale du tournoi, élimination qui s'est produite aux tirs au but contre l'équipe hôte, la Russie.

ADVERTISEMENT

Le rôle de Peña en tant qu'interprète allait au-delà de la simple traduction. Il était chargé de réveiller les joueurs le matin, une tâche qui n'était pas toujours bien reçue, notamment par Sergio Busquets, qui aurait qualifié cette obligation de « réveil de merde ». Mais ce qui a vraiment choqué Peña, ce sont les caprices des joueurs espagnols. Il a raconté comment certains joueurs lui avaient demandé de commander des bières le matin, une demande qui n'était pas inhabituelle étant donné que le jeune traducteur avait souvent trouvé des cigarettes et des bouteilles vides dans la salle de jeu.

Cependant, l'histoire la plus choquante que Peña a partagée concerne Dani Carvajal, Nacho Monreal et David de Gea. Après un match, les joueurs ont obtenu un congé, et Peña se trouvait dans la cuisine avec une serveuse russe. C'est alors que Carvajal, Monreal et De Gea lui ont demandé d'inviter les serveuses à sortir avec eux pour faire la fête. La soirée s'est poursuivie dans une suite d'hôtel où vodka et narguilé étaient de la partie.

Carvajal a remporté le trophée de l’indécence. « Nous sommes allés dans une suite, ils ont commandé de la vodka et une chicha et j’ai servi de traducteur. Puis, Carvajal m’a demandé de dire à l’une d’entre elles qu’il voulait lui mettre sa b*te dans la gorge », détaille Peña.

ADVERTISEMENT

Face à cette demande déplacée, Peña a choisi de donner une réponse plus polie en complimentant les yeux de la jeune femme. Il a également affirmé que De Gea aurait passé la nuit avec l'une des serveuses.

À la suite de ces allégations, Dani Carvajal, le joueur du Real Madrid, a rapidement nié toute implication via Twitter/X.

« Toutes les informations me concernant qui ont été publiées dans la presse ces derniers jours sont totalement fausses. Qu'il s'agisse de mes liens avec des partis politiques ou d'une agression sexuelle lors de la Coupe du monde Russie 2018. Je trouve absolument regrettable et extrêmement sensible que les médias aient le droit d'écrire en toute impunité, en donnant de la crédibilité aux propos de tiers et en ternissant mon nom et mon honneur. J'ai d'ores et déjà engagé une action en justice », a-t-il posté.

Ces révélations soulèvent des questions sur le comportement des joueurs lors des compétitions internationales. Il reste à voir si d'autres membres de l'équipe ou des responsables réagiront à ces accusations. L'affaire risque de faire couler beaucoup d'encre dans les semaines à venir.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT