Rêve de devenir pro : les jeunes footeux investissent les terrains de Dakar !

Sur les terrains sablonneux de la capitale sénégalaise, des milliers de jeunes nourrissent l’espoir de jouer pour les grands clubs d’Europe. Derrière l’idée de devenir footballeur professionnel, se cache la volonté d'obtenir une carrière tant désirée. Entre sacrifices et difficultés d’intégrations, rien n’est au-dessus de la détermination des futurs virtuoses du ballon rond.

Entrainement de Jarigne Foot. Académie à HLM Grand Yoff

Entre bruits de klaxons ou crissements de pneus de l’autoroute et le calme qui règne à HLM Grand-Yoff, de jeunes joueurs s'entraînent au football. L’objectif est clair : « devenir joueur pro et signer dans un grand club d’Europe ». Maillots et dossards floqués au dénominatif des différentes académies, lesquelles partagent les mêmes terrains le long de l'autoroute qui mène à l’aéroport militaire Léopold Sédar Senghor. Arborant les rouges verts, les protégés de Pascal Ngabou, forment déjà de petits groupes pour les besoins de la séance du jour.

ADVERTISEMENT

Tout de noir vêtu et corde au cou à laquelle est accrochée un sifflet, le parrain de l’académie supervise. Lui-même, très jeune car n’étant âgé que de 19 ans, n’a pas hésité à faire de l’école une entité éponyme : Pascal Foot académie. Sa maturité à mettre en place un tel « centre » a pris le dessus sur sa jeunesse. Une gestion qu’il a apprise auprès de sa figure paternelle.

« J’ai l’expérience de gérer une école de foot malgré mon jeune âge. Mon père tenait une académie. C’est auprès de lui que j’ai tout appris depuis tout petit. D’ailleurs, certaines personnes nous sous-estiment pensant que nous sommes des gamins mais nous avons remporté divers tournois de football. On est, par moments, invité dans des championnats de la catégorie benjamine et nous les remportons. Avec ces exploits, nous gagnons le respect des autres et mieux, ils nous encouragent », explique Pascal, sourire aux lèvres, avec une grande fierté.

ADVERTISEMENT

Suivre les traces de leurs idoles

Aux abords du terrain, où il entraîne ces gamins qui viennent généralement de Grand Yoff (une des 19 communes d’arrondissements de la ville de Dakar), on peut entendre les cris et coups sifflets des autres équipes. Comme tous ces jeunes joueurs qui aspirent à exercer ce métier, ces passionnés du ballon rond nourrissent le rêve d’être comme certains qui ont déjà fait leur preuve. Petit Ro est né en 2013 à Grand Yoff. Il veut devenir comme son idole Bamba Dieng avec qui, il a des traits de ressemblances. Le gamin indique d’ailleurs que son club de rêve est le FC Barcelone.

À côté de lui, il y a le jeune Alassane Diaw qui est un peu plus âgé. Ce dernier est défenseur et supporters de l’AC Milan. Tous ces deux choix ont été motivés par son père : « C’est en 2022 que j’ai intégré l’académie. Cette école me plait bien. J’étais ailleurs mais par la suite, j’ai décidé d’intégrer Pascal Foot. Je suis défenseur et mon club de rêve est le Milan parce que mon père est un supporter du Milan. Mon père est également défenseur », révèle-t-il.

L’accomplissement de ces aspirations demande beaucoup de travail et de sacrifice. Avec comme plus grande ambition de former des professionnels en devenir, les coachs partent avec de maigres moyens. Au milieu d’un grand terrain de football, des joueuses et joueurs s'entraînent sous la supervision de Mamadou Lamine Cissé.

Ancien joueur puis converti en entraîneur depuis 2013, le sieur Cissé porte le plaidoyer de toutes les écoles : « une assistance de la Fédération sénégalaise de Football ». Il est convaincu qu’une subvention en matériel pourrait faire leur affaire.

« Nous faisons face à d’énormes difficultés. Mon opinion est que tout détenteur d’une école de football doit être subventionné par la Fédération. Nous avons besoin de packs de maillots, de ballons et des équipements nécessaires, pas plus. Ça nous suffit largement. Nous ne demandons pas de l’argent mais du matériel. En plus, organiser un champion de la petite catégorie et une académie où les meilleurs jeunes espoirs seront recrutés », a fait savoir Coach Cissé.

Les académies, un vivier de talents

Pascal est du même avis. Ce jeune de Grand Yoff plaide pour une revalorisation des académies. En multipliant les succès au niveau continental, le Sénégal fait actuellement partie des grandes nations du football africain. Un triomphe dû aux nombreux talents issus des académies.

Ce vivier de jeunes footballeurs de plus en plus important attire la convoitise des plus grands clubs : « Je suis en partenariat avec deux clubs. Il s’agit de Oslo et de Darou Salam. Tous les ans, nous leurs cédons 3 à 4 joueurs. Par exemple, j’ai près de neuf éléments à Darou Salam. C’est pareil pour Oslo. Ce sont généralement des minimes. Oslo est en nationale 1 et Darou Salam en Nationale 2 et ce sont des clubs de Grand Yoff ».

De son côté, Mamadou Lamine Cissé révèle que les académies vont au-delà du foot. Ce sont, selon lui, des espaces d’éducation et d’encadrement scolaire : « La Fédération Sénégalaise de Football doit nous soutenir. Car, ces enfants que nous formons et éduquons auraient pu emprunter une autre voie. Grand Yoff est une zone où avoir une influence négative est très facile. Nous allions éducations et formations en les encadrant dans leurs cursus scolaires pour qu’ils deviennent des professionnels ». D’après plusieurs chroniqueurs et experts, le développement du football sénégalais a été accentué par la mise en place des académies qui exportent tous les ans.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Emeutes de juin : Antoine Diome accuse encore les 'forces occultes'

Emeutes de juin : Antoine Diome accuse encore les 'forces occultes'

Thierno Bocoum : ‘Macky Sall nous a conduits vers le chaos’

Thierno Bocoum : ‘Macky Sall nous a conduits vers le chaos’

16 morts au Sénégal : un ex-Premier ministre saisit la CPI

16 morts au Sénégal : un ex-Premier ministre saisit la CPI

Voici comment les manifestations peuvent affecter l'économie d’un pays

Voici comment les manifestations peuvent affecter l'économie d’un pays

Mame Mbaye Niang face à la presse ce samedi

Mame Mbaye Niang face à la presse ce samedi

Tension politique : Voici cinq (5) situations où l’armée peut être mobilisée

Tension politique : Voici cinq (5) situations où l’armée peut être mobilisée

Bordeaux : le Consulat du Sénégal attaqué par des manifestants pro-Sonko

Bordeaux : le Consulat du Sénégal attaqué par des manifestants pro-Sonko

Manifestations pro-Sonko : voici pourquoi 200 jeunes ont été arrêtés à Dakar

Manifestations pro-Sonko : voici pourquoi 200 jeunes ont été arrêtés à Dakar

Émeutes au Sénégal : un gendarme tué par balle à Diamniadio

Émeutes au Sénégal : un gendarme tué par balle à Diamniadio

ADVERTISEMENT