Toute l’équipe du Séville FC est à vendre

Malgré sa victoire en Ligue Europa et sa qualification en Ligue des Champions, le Séville FC doit vendre à tout prix. Le club doit combler une énorme dette.

Le milieu de terrain sénégalais Pape Guèye

On avait quitté le Séville FC le 31 mai dernier en train de soulever la 7e Ligue Europa de son histoire. Vainqueur de la Roma, tout semblait réussir à un club qui a pourtant longtemps joué à se faire peur dans le bas du classement de Liga. L’inexpérimenté José Luis Mendilibar a fait des miracles en sauvant les Andalous, puis en s’adjugeant une nouvelle C3, synonyme de qualification pour la prochaine Ligue des Champions. La manne offerte par la C1 va faire beaucoup de bien à des finances qui en ont grand besoin.

ADVERTISEMENT

Les lendemains de victoire sont moins chantants. Les comptes du club vont en effet très mal. Ce matin, on apprenait que malgré la tentation de boucler la boucle, Sergio Ramos ne reviendra pas à Séville, 18 ans après en être parti. La direction préfère miser sur les joueurs déjà en place : Federico Gattoni, Loïc Badé, Marcao, Tanguy Kouassi, Karim Rekik et même Nemanja Gudelj qui peut reculer d’un cran. La vérité est surtout bien plus inquiétante. D’après Radio Marca, il y a un trou de 90 M€ dans les caisses qu’il faut combler au plus vite.

90 M€ à trouver

Pour cela, il n’y a qu’un seul moyen : vendre ses principaux actifs. Pepe Castro, le président du club, en a informé sa direction sportive ce matin. Toute l’équipe première est désormais sur le marché afin d’effacer l’ardoise, et préparer la suite car il va bien falloir recruter des joueurs également. Le média précise que le nouveau directeur sportif, Victor Orta, est complètement pris de court par cette information. Il n’avait pas du tout prévu de vendre une bonne partie de l’effectif. On comprend mieux pourquoi Monchi a plié bagages aussi rapidement…

Par chance, les cotes sont hautes grâce à la victoire en C3. Des éléments comme Youssef En-Nesyri, Bono, Lucas Ocampos, pisté en Premier League ou encore Gonzalo Montiel peuvent facilement trouver preneur avec les sommes qui vont avec. On pense également à l’ancien Parisien Tanguy Kouassi et surtout Loïc Badé, dont l’option d’achat de 12 M€ a été levée. Le Français peut rapporter au moins le double, lui qui est déjà suivi ailleurs, comme nous vous l’indiquions il y a un mois. La grande braderie de l’été est ouverte à Séville.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT