Après les émeutes, les forces de l'ordre reçoivent la "prime Adji Sarr"

Les forces de sécurité et de défense, déployées pour le maintien de l’ordre lors des violentes manifestations du mois de mars ont perçu leurs primes.

Violents affrontements entre manifestants pro-Sonko et forces de l'ordre

Selon Le Témoin, chaque policier, gendarme ou militaire ayant participé au maintien de l’ordre durant les manifestations de mars, a reçu une prime de 30 000 Fcfa. Farceurs nés, ils ont appelé cette récompense «prime Adji Sarr», du nom de l'employée du salon de massage "Sweet beauté", auteure de la plainte pour viols et menaces de mort contre l'homme politique Ousmane Sonko.

Suite à l'arrestation de ce dernier, le 02 mars 2021, de violentes émeutes ont éclaté dans plusieurs localités, plongeant le pays dans une crise sans précédent. 14 manifestants trouveront la mort lors de ces manifestations et 600 blessés comptabilisés.

REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ PULSE!

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn